IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Alter Ego, Si ce n'est toi, c'est donc ton acolyte.
Scribe
* 11/12/2008, 01:26
Message #1
Noircisseur de papier virtuel

Et c'est pas fini !
**********
Groupe : Bricoleurs
Messages : 5 490



Plymouth, 1894, sud de l'Angleterre. Une ville dont le nom seul suffit à faire frémir, enfin surtout les profs d'anglais en cours de diction. D'ailleurs, afin de soulager le lecteur d'un peu de cette tension et de cette peur insidieuse, nous prendrons soin de l'appeler Plimoute, afin d'apporter une touche de simplicité linguistique dans cette présentation angoissante.

Plimoute donc, 1894, sud de l'Angleterre. Il fait toujours un temps de chien à cette époque. La vie, là bas, c'est quand même pas rose tous les jours. Le ciel toujours gris, le froid, la pluie, les vieilles baraques qui vous filent la chair de poule. Et puis surtout cette sale ambiance, depuis que ce type, l'assassin, se balade en ville, sans qu'on puisse mettre la main dessus. Les horribles meurtres se succèdent, et cependant la police n'a aucune piste sérieuse. Mais à Plimoute, les rumeurs et les commérages se propagent comme le vent d'hiver sous la porte des foyers : dans le fond, tout le monde sait. Sur le chemin de Sir William, les regards se détournent. C'est lui, le doute n'est pas permis. Regardez son allure, et puis ces yeux, ces yeux. On raconte des choses terribles à son sujet. Nul doute que le sang des Plimoutiens a coulé sous sa dague. La population ne vit plus que dans la peur. Jusqu'au jour où la nouvelle tombe, irréelle. C'est comme si le soleil venait subitement de percer la lourde chape de nuages et avait irradié la ville toute entière. Sir William était mort.

(IMG:http://myst-aventure.com/gallery2/d/10361-1/Cemetery.jpg)
A Plimoute, quand on construit un cimetière, on voit les choses en grand.


Alors que chacun ouvrait sa porte à son voisin, célébrant la paix retrouvée, on enterrait Sir William, et déjà dans l'inconscient collectif, cette époque sanglante appartenait au passé. Mais alors que l'allégresse regagnait les cœurs, une autre nouvelle, terrible, allait fermer brutalement cette trop courte parenthèse. Comme un retour de bâton d'autant plus brutal qu'inattendu, on apprenait que le corps du défunt venait de disparaître « dans d'étranges circonstances » (notez que ce genre d'événement se passe toujours « dans d'étranges circonstances », alors que je suis convaincu qu'il y a du commerce d'organes illicites du côté des pompes funèbres, et qu'à chaque fois ils font courir le bruit « d'étranges circonstances ». Enfin c'est ma théorie, théorie que nous ne pourrons, hélas, étayer ici).

Timothy Moor n'a rien demandé à personne. Lui, il est de passage à Plimoute, escale obligée vers les États-Unis, pays où il veut commencer une nouvelle vie (il flairait probablement le potentiel extraordinaire du cinéma naissant, amorçant alors une longue lignée de réalisateurs de renom qui, jusqu'à aujourd'hui avec un certain Michael, se maintiendrait sans faiblir (oui, Michael Moore s'écrit avec un e à la fin, mais c'est ma blague et je vous em*****)). Pour l'heure, Timothy se fait voleur pour subvenir à ses besoins, et c'est bien malgré lui qu'il se retrouve entraîné dans les « étranges circonstances » de la disparition du corps de Sir William.

(IMG:http://myst-aventure.com/gallery2/d/10364-1/Cercueil.jpg)
Sir William s'ennuyait à mourir dans son cercueil.


L'autre personnage incarné par le joueur, l'alter ego de Timothy (ça y est, je sens que vous percez à jour le sens profond du titre du jeu) est paradoxalement son exact opposé : si Timothy est le voleur sournois et rusé (vous remarquerez que les voleurs sont toujours sournois et rusés), homme de l'ombre et hors-la-loi, le détective Bristol a la rigidité du papier du même nom. Gentleman anglais rigoureux (il doit certainement avoir une petite moustache), il fait preuve de logique et d'observation pour découvrir ce qui se cache derrière cette mystérieuse affaire. Il refuse de déroger à ses principes et ne veut pas croire à quoi que ce soit de surnaturel (vous voulez mon avis ? Moi je crois qu'au final, et bin il sera bien feinté). Bref, deux personnages contraires (et donc fort logiquement complémentaires), même si tout ça n'a pas l'air follement original. Je vous ai dis que le voleur était aussi beau gosse séducteur ? Les voleurs sont souvent beaux gosses séducteurs, c'est pas Aladdin qui me contredira.

Difficile malgré tout de se rendre compte du potentiel du jeu avec les quelques captures d'écran disponibles sur le site. Une démo était annoncée pour l'automne 2008, mais toujours rien à l'horizon. Sur le plan graphique en tout cas, il y a du boulot, l'ambiance angoissante promise devrait être de la partie. En attendant d'en savoir plus sur l'histoire, apprécions les quelques images du trailer, qui chante par la même occasion les gloires passées du studio tchèque (vidéo en plus grand directement sur youtube) :



Genre : Aventure teintée de peur horrifique
Développeur : Future Games
Gameplay : Point & click (a priori)
Sortie : 4 août 2010
Disponible sur Steam
Site officiel du jeu

User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
NounouOgg
* 14/12/2008, 09:50
Message #2
Hibernatus

Cas psychiatrique incurable
**
Groupe : Membres confirmés²
Messages : 1 196


Graphiquement ça paraît intéressant, mais je me demande si l'intrigue sera à la hauteur... et surtout s'ils oseront encore glisser des petits jeux d'arcade à la con, infaisables et pénibles. Oui, j'ai été un peu échaudée avec Reprobates (qui n'a jamais tourné sur mon ordinateur mais que Volyo a gentiment subi pour notre instruction à tous (IMG:style_emoticons/MystAventure/dents.gif)), et Ni bi ru était une sombre daube. Seul Black Mirror fut bon. Depuis j'espère toujours un peu que le prochain jeu de Future Games sera du même tonneau, mais un détail m'en empêche ici : pourquoi avoir inversé le E de Ego ? Cela a-t-il un sens ? Bref, méfiance.


Post scriptum : Plimoute... (IMG:style_emoticons/MystAventure/laugh2.gif)
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Scribe
* 28/11/2013, 05:24
Message #3
Noircisseur de papier virtuel

Et c'est pas fini !
**********
Groupe : Bricoleurs
Messages : 5 490


Tiens apparemment ce jeu est sorti en août 2010, mais ne semble pas avoir fait grand bruit. Le site officiel est mort et il ne semble pas y avoir grand chose sur le net à son sujet. Globalement, il semble que le jeu ne soit pas franchement mauvais mais rien de très exceptionnel non plus.

Il est actuellement disponible sur Steam (en anglais) pour 8$ dollars (20$ en temps normal, pas donné), avis aux amateurs.
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



- Version bas débit Nous sommes le : 17/10/2019 - 04:19