IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Myst, la Saga Originale, notes et critiques des joueurs
Volyova
* 11/09/2007, 14:16
Message #1
Aldebarans narcophilae

Et c'est pas fini !
**********
Groupe : Bricoleurs
Messages : 6 762


Myst

la Saga Originale


Cliquer sur les liens à coté des notes pour lire un avis complet (lire l'avis ici) ou un commentaire court (?)
Cliquer sur le nom du membre ci-dessous pour connaître son profil de joueur
Dreeli - Dournon - Ekis - Grover - Jefftom - NounouOgg - Scribe - Volyo

La note bleue constitue la moyenne des notes attribuées par les joueurs.

Classement par notes :
Riven : 19, 42/20
Uru : Ages beyond Myst : 18, 17/20
Myst : 17, 50/20

----------------------------

Myst

17, 50/20
  • Bananafighter : 17/20 ?
  • Cocopalm : 20/20 ?
  • Dournon : 18/20 ?
  • Ekis : 18/20 ?
  • Ed666 : 14/20 ?
  • Grover : 18/20 ?
  • Jefftom : 16/20 ?
  • NounouOgg : 14/20 ?
  • Scribe : 17/20 ?
  • Volyo : 19/20 ?
----------------------------

Riven

19, 42/20
  • Bananafighter : 19/20 ?
  • Dournon : 18/20 ?
  • Ed666 : 17/20 ?
  • Ekis : 20/20 ?
  • Grover : 19/20 ?
  • Jefftom : 20/20 ?
  • NounouOgg : 19/20 ?
  • Scribe : 20/20 ?
  • Volyo : 20/20 Lire l'avis ici
----------------------------

Myst 3 : Exile

16, 88/20
  • Bananafighter : 15/20 ?
  • Dournon : 18/20 ?
  • Ed666 : 18/20 ?
  • Ekis : 16/20 ?
  • Grover : 16/20 ?
  • Jefftom : 17/20 ?
  • NounouOgg : 18/20 ?
  • Scribe : 16/20 ?
  • Volyo : 18/20 Lire l'avis ici
----------------------------

Myst 4 : Revelation

14, 85/20
  • Dournon : 14/20 ?
  • Ed666 : 18/20 ?
  • Ekis : 15/20 ?
  • Grover : 15/20 ?
  • Jefftom : 9/20 ?
  • NounouOgg : 18/20 ?
  • Scribe : 16/20 ?
  • Volyo 17/20 ?
----------------------------

Myst 5 : End of Ages

14, 5/20
  • Dournon : 14/20 ?
  • Ed666 : 15/20 ?
  • Ekis ?
  • Grover : 14/20 ?
  • Jefftom : 13/20 ?
  • NounouOgg : 16/20 ?
  • Scribe : 14/20 ?
  • Volyo 16/20 ?
----------------------------

Uru : Ages beyond Myst

18, 17/20
  • Dournon : 20/20 ?
  • Ed666 : 19/20 ?
  • Ekis : 19/20 ?
  • Jefftom : 14/20 ?
  • NounouOgg : 19/20 ?
  • Scribe : 18/20 ?
  • Volyo 19/20 ?
----------------------------

Uru : The Path of the Shell

16, 25/20
  • Dournon : 15/20 ?
  • Ed666 : 16/20 ?
  • Ekis ?
  • Jefftom : 16/20 ?
  • NounouOgg : 19/20 ?
  • Volyo 15/20 ?



Plus


Myst l'Apogée
Remake
  • Ed666 : 17/20 ?
----------------------------

Real Myst
Remake

----------------------------

Uru : To D'ni
Add-on gratuit
  • Dournon : 19/20 ?
  • Ekis ?

User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Grover
* 11/09/2007, 15:08
Message #2
Cyclope du matin calme

Grooaaarrrr
**********
Groupe : Bricoleurs
Messages : 5 702


Dans l'ordre chronologique où je les ai fait :

Myst 18/20
Le premier auquel j'ai joué, et quelle claque à l'époque!!! Un concept jamais vu, un gameplay ultra-simple, des énigmes tout de même costaudes pour l'époque, une ambiance sonore et visuelle reposante... Ce n'est évidemment pas le plus beau, vu son statut "d'ancêtre", mais tellement innovant. Je le classe tout de même en dessous de Riven car ce dernier a amélioré tous les aspects de son prédécesseur.
----------------------------
Riven 19/20
Un must graphique, une histoire bien ficelée, des énigmes de haut niveau. J'y ai retrouvé tout ce qui m'avait scotché dans Myst, en mieux : c'est LE jeu. Je ne lui donne pas 20, car la perfection n'est pas de ce monde, mais c'est mon meilleur jeu de tous les temps.
----------------------------
Myst 3 : Exile 16/20
Là aussi, une tuerie graphique, l'ajout des panoramiques 360° et des "rides" (lire "raïde" l'anglicisme (IMG:style_emoticons/MystAventure/wink3.gif) ) en fin de niveau apporte un plus indéniable. L'histoire est prenante, les énigmes d'un bon niveau quoiqu'un brin en dessous de celles de Riven. Un petit reproche quand à la navigation dans certains âges où l'on se perd régulièrement, ça finit par agacer un brin.
----------------------------
Myst 4 : Revelations 15/20
Mon commentaire quand à Revelation sera quasi identique à celui fait pour Exile : beau, pas mal ficelé, mais, peut être suis-je blasé, je le classerai quand même un peu en retrait.
----------------------------
Myst 5 : End of Ages 14/20
Comparativement aux autres, la 3D en temps réel ne suffit pas à pallier les manques scénaristiques et certaines énigmes qui ne m'ont pas convaincu. Ça reste quand même un jeu de bon niveau mais un ton en dessous des autres.
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Volyova
* 11/09/2007, 16:22
Message #3
Aldebarans narcophilae

Et c'est pas fini !
**********
Groupe : Bricoleurs
Messages : 6 762


Myst 19/20
Il n'est pas question pour ce jeu de tenir compte de son âge ou de le comparer à ce qui se fait aujourd'hui.
Myst est LE précurseur d'un nouveau genre de jeux, le maître étalon sur lequel est basé tout ce qui est venu après dans le même genre.
Les frères Miller ont inventé le genre du jeu intelligent, de réflexion situé dans un univers imaginaire aux décors magiques, somptueux et créatifs.
L'aspect surrané des graphismes s'oublie dès les premiers instants, dès la première découverte et l'envie irrepressible d'aller plus loin!
Le scénario met en place des personnalités et une histoire passionnantes dont on veut toujours savoir plus, le tout dans une ambiance sereine, sans la moindre pression.
Tout simplement GÉNIAL!! (IMG:style_emoticons/MystAventure/respect.gif)
----------------------------


Riven 20/20
Lire l'avis ici
----------------------------


Myst 3 : Exile 18/20
Lire l'avis ici
----------------------------


Myst 4 : Revelations 17/20
Graphiquement très réussi, Revelation pêche sur 2 points : le scénario trop mièvre à mon goût et l'inégalité des énigmes.
L'âge Spire est plutôt ardu alors que Haven ou Serenia sont très abordables (hormi l'énigme des "esprits" à Serenia qui est une façon artificielle et ennuyeuse d'ajouter de la durée de vie au jeu : ()
Cependant Myst 4 sait être éblouissant (Haaaaaaaaaa, Tomahna! (IMG:style_emoticons/MystAventure/inlove2.gif)) et scotche le joueur jusqu'à la toute fin par la qualité d'imagination dont les développeurs savent toujours faire preuve.
----------------------------


Myst 5 : End of Ages 16/20
On peut qualifier Myst 5 de "suite de Uru" car ce sont bien les préoccupations de Uru qui sont le thème central de ce jeu (les D'ni, leur orgeuil, le destin des Bahros etc.)
L'histoire est centrée sur Yesha devenue adulte, sur une quête qui lui est liée et non plus sur Atrus.
Le scénario est interessant, jouant sur les deux personnages principaux, sur un manichéisme simple mais efficace.
Les graphismes bien que beaux ne sont pas aussi aboutis que dans les autres jeux de la série. Quelques décors m'ont parfois parus sommaires (voir les végétaux de Laki'ahn par exemple) ou étriqués (Todelmer est splendide mais se résume à un ciel)
Quant aux énigmes, une fois comprise les possibiltés, certes étonnantes, de la tablette elles se répétent et manquent de créativité.
Bref, ce dernier chapitre est le moins bon, celui que j'ai eu le moins de plaisir à jouer mais dans la galaxie des jeux vidéos il est tout de même pour moi l'un des meilleurs.
----------------------------


Uru : Ages beyond Myst 19/20
Uru est un rêve!
Passée la surprise du gameplay (possibilité de jouer à la troisième personne, 3D temps réel, jeu au clavier) l'immersion est totale. Les sons, la musique, les couleurs et les textures des âges, tout concourt à vous embarquer dans ces mondes admirables.
Les énigmes intimement liées à l'environnement oblige le joueur à explorer de fond en comble les lieux du jeu...
et c'est loin d'être une contrainte! (IMG:style_emoticons/MystAventure/biggrin.gif)
On s'y balade pour le plaisir, on résout les puzzles pour continuer la découverte, on tombe de plus en plus amoureux.
Et quand la fin arrive, on ne désinstalle pas Uru, on le garde précieusement pour y retourner.
----------------------------


Uru : Path of the Shell 15/20
Indispensable complèment à "Uru : Ages beyond Myst" cette extension s'avère esthétiquement aussi belle que Uru. Les nouveaux lieux sont fantastiques et, comme pour Uru, traités avec grand art et poésie.
Mais les énigmes sont impossibles!! Tantôt trop complexes, tantôt carrément agaçantes, elles peuvent bloquer le joueur pendant des jours. Il s'avère obligatoire d'avoir recour à une solution et je déteste ça! (IMG:style_emoticons/MystAventure/paskontent.gif)
Mais la richesse du contenu tant graphique que scénaristique complète à merveille l'univers de Uru. À faire donc, si vous avez aimé Uru. (IMG:style_emoticons/MystAventure/wink3.gif)
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
NounouOgg
* 11/09/2007, 19:06
Message #4
Hibernatus

Cas psychiatrique incurable
**
Groupe : Membres confirmés²
Messages : 1 196


Myst 14/20
Blasée sans doute, je ne peux plus voir ce jeu splendide avec mes yeux de 1997 (oui, je sais qu’il est sorti en 93, mais j’y ai joué en 97). Il fut fondamental dans l’histoire du jeu d’aventure et même fondateur, mais il a terriblement vieilli. Son dépoussiérage (l’Apogée) me permet d’y jouer encore, pour les énigmes, mais la magie n’y est presque plus. Il me semble que je suis un peu dure, là ? Ça peut paraître brutal de « casser » un jeu juste parce qu’il est un peu ancien, mais j’essaye de me mettre à la place de quelqu’un qui cherche à y jouer maintenant, en 2007. Bah, c’est que je ne suis sans doute pas encore nostalgique.
----------------------------
Riven 19/20
Le Jeu des jeux!! Tout est parfait. Mention spéciale pour la version DVD (adieu le jonglage avec les CD).
Pourquoi pas 20 ? La définition est aujourd’hui décevante sur un 19’ et on avance écran par écran.
----------------------------
Myst 3 : Exile 18/20
Les âges sont splendides à tous points de vue. L’univers est encore une fois très bien pensé. Les énigmes, pour n’être pas franchement compliquées, n’en sont pas moins intéressantes à résoudre. Seul petit point faible : l’intrigue sort un peu du cocon familial mais pas autant qu’on voudrait.
----------------------------
Myst 4 : Revelation 18/20
Rendu plastique à tomber, des énigmes vraiment bien pensées et variées. Je retire 2 points parce que les personnages sont un peu pénibles et le scénario un peu étriqué, surtout en ce qui concerne les deux frères. J’ai trouvé les habitantes de Serenia un peu niaises, tout comme cette partie du jeu trop "New Age" sur les bords, quant à la fin, je préfère ne pas y penser….
----------------------------
Myst 5 : End of Ages 16/20
Ce cinquième Myst n'est pas un mauvais jeu. Il a beaucoup de qualités, dont celle de nous faire découvrir de nouveaux Âges complètement oniriques. Je n'ai vraiment pas boudé mon plaisir à Todelmer, planétarium somptueux à ciel ouvert, ou à Noloben, île roussâtre entourée par des vagues d’eau limpide. Comme beaucoup, j'ai été un peu déçue par les énigmes et par la petitesse des âges. C'est vrai que j'aurais sans doute préféré une extension d'Uru, avec notamment une version plus étoffée de Direbo, mais ça n'aurait à l'évidence pas été très commercial de la part de Cyan.
----------------------------
Uru : Ages Beyond Myst 19/20
Après une interruption avec les jeux vidéo (because l’ordinateur était trop vieux), j’ai vraiment pris une claque avec Uru (et je n’ai même pas joué en ligne). C’est pour moi le jeu d’exploration idéal. Au fait, c’est quoi votre âge préféré dans Uru ?
----------------------------
Uru : The Path of the Shell 19/20
Les Ages sont vraiment bien conçus, intelligents et tout, même si certaines énigmes jouent un peu trop sur le temps. Je l'aime autant que le premier volet parce qu'on n'a jamais envie qu'Uru s'arrête.
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Dournon
* 11/09/2007, 20:47
Message #5
Feignasse amnésique

Même Chuck n'a pas fait mieux !
****
Groupe : Membres Confirmés
Messages : 2 495


Myst 18/20
Hors concours et hors catégorie, sans doute parce qu'il s'agissait de mon premier jeu (en 1995). L'expérience d'une immersion totale qui alliait esthétique et intelligence à la construction d'une histoire nourrie de tout un arrière-plan riche et profond. C'est d'ailleurs davantage le souvenir (nostalgique) de cette expérience qui mérite cette note, plus que la "jouabilité" actuelle. J'ai essayé, mais n'ai pas réussi à retrouver l'esprit.
----------------------------
Riven 18/20
Le soulagement de voir que le premier n'était pas un exploit sans suite! D'accord avec tout le monde sur le caractère abouti des énigmes. Une mention particulière pour la qualité des détails complètement gratuits (animaux - ah le lagon bleu!, insectes, etc.) qu'on ne se lassait pas d'admirer. Ce qui sera d'ailleurs une marque de fabrique de Cyan rarement rencontrée ailleurs.
----------------------------
Myst 3 : Exile 18/20
Même niveau de qualité que Riven, en termes d'images, de rythme, d'énigmes et d'originalité.
----------------------------
Myst 4 : Revelation 14/20
Rien à redire sur la qualité habituelle des environnements graphiques et sonores, à couper le souffle. Mais je m'y suis ennuyée - à part Tomahna et Haven. Si Serenia et Spire avaient été des livres, ils me seraient tombés des mains. Je me suis forcée à le finir uniquement parce qu'il faisait partie de la Saga.
----------------------------
Myst 5 : End of Ages 14/20
Idem que Revelation. Décors et illustrations sonores superbes, histoire un peu décousue, énigmes un peu poussives, et l'écriture-tablettes pas franchement convaincante.
----------------------------
Uru : Ages Beyond Myst 20/20
Et pourquoi pas 20/20 ? Et pourquoi pas accepter l'idée que la perfection existe et que nous l'avons rencontrée ? On renouait là avec l'inventivité, la richesse, l'intelligence, la vision aussi - toute une civilisation et plusieurs cultures, superbe - en germe dès Myst, que les progrès techniques rendaient enfin possibles. Simplement parfait.
----------------------------
Uru : The Path of the Shell et To D'ni 17/20
Uru, enfin et à jamais. Je donnerais un 15 à Pots et un 19 à To D'ni, le premier parce que certaines énigmes étaient un peu lassantes (boulets, même) mais Ahnonay mérite qu'on s'y plonge encore et encore. Quant à To D'ni, que dire sinon que tant qu'Uru est vivant - et pour le moment en ligne croisons les doigts - tout va bien...
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
jefftom
* 12/09/2007, 17:51
Message #6

Et c'est pas fini !
**********
Groupe : Membres Confirmés
Messages : 8 486


Myst 16/20
Excellent souvenir de Passerelle de Bois et Bateau de Pierre.
Je ne suis plus très certain de l'avoir fait avant Riven.
Si ce n'est pas le cas, il a peut-être souffert de la comparaison...
----------------------------
Riven 20/20
Les instruments de mesure explosent. Admiration qui ne faiblit pas avec le temps.
Avant de l'essayer je n'imaginais pas qu'un jeu aussi bien fait pouvait simplement exister.
----------------------------
Myst 3 : Exile 17/20
Petite déception au début à cause de l'ombre de son prédecesseur.
Mais appréciation réévaluée ensuite, après l'avoir refait plusieurs fois sans les attentes suscitées par Riven.
----------------------------
Myst 4 : Revelation 9/20
J'ai bien aimé Tomahna et Haven.
Pas trop Spire (l'atmosphère, les énigmes) ni Serenia (les énigmes "oniriques", trop artificiellement rattachées au reste).
J'ai toujours pas compris ce qu'il faut faire avec les esprits qui nous sont attribués, qu'il faut amener je sais pas où. Je l'ai fait des tonnes de fois, ça marchait pas, puis ça a marché, mais je sais pas pourquoi.
----------------------------
Uru : Ages beyond Myst 14/20
Quelques Ages magnifiques (Teledahn, Kadish Tolesa), une tentative audacieuse de coordonner des données extrêmement vastes, mais en contrepartie un manque de lisibilité parfois.
Et une difficulté à marier le réalisme d'une histoire contemporaine avec des aspects plus "surréalistes", qui étaient plus faciles à avaler dans un cadre moins défini.
(Je me rappelle que le Relto ne passait pas trop au début... Un peu de mal aussi avec un certain climat de religiosité, Yeesha, etc... J'aurais voulu soit plus de fantaisie "ailleurs", soit plus de contemporanéité si ça se passe ici et maintenant.)

----------------------------
Uru : the Path of the Shell 16/20
Ahnonay est un petit chef-d'oeuvre : j'en garde un souvenir émerveillé (en dépit de problèmes techniques qui m'ont un peu gâché le plaisir dans la deuxième partie).
J'ai été littéralement bluffé, parfaite victime d'abord de l'illusion que l'illusionniste voulait produire.
Puis de petites failles dans ce tissu d'illusions permettent peu à peu de bouleverser complètement la perspective.
Petit bijou.
Si l'on pouvait diviser les notes ce serait un autre 20 pour cet Age.
Mais Ercana ne m'a pas emballé.
Et je trouve la fin très brouillonne et tordue (je n'ai d'ailleurs toujours pas bien compris ce que Yeesha a fait de Maître Kadish... ).
----------------------------
Myst 5 : End of Ages 13/20
Bon jeu, des insuffisances tout de même (il ne se passe pas grand chose à Tahgira, les oiseaux immobiles de Noloben, manque de finesse dans l'usage de l'ardoise, etc.).
Quelques très bons moments.
Et le jeu offre des perspectives un peu renouvelées sur cet univers dans son ensemble.
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Ekis
* 27/09/2007, 11:48
Message #7

Fichtre !

Groupe : Super-modérateur
Messages : 492


Myst 18/20
Mon premier jeu (a part les machins type billard en 2D et autres... ) sur Mac! THE claque! Il existe donc des trucs sur Mac capables de me bluffer et destinés aux adultes normaux... A ce moment là, vers 95, je me suis immergé pour la première fois dans des mondes, des images, un background bien ficelé... Une merveille de cette préhistoire du jeu sur micro...
----------------------------
Riven 20/20
La suite... Ils ont réussi a faire mieux! Riven fait entrer le jeu dans l'Histoire... J'ai le souvenir très précis de mon admiration sans borne pour la définition des paysages, des animations ('tain, la mer bouge à 200 mètres en bas!!!). Les vraies prises de tête des énigmes : des jours a y penser, a échaffauder des hypothèses, à essayer... Le début de ma fièvre addictive pour les Ages de la saga! 20 est une note, il faut l'utiliser ici...
----------------------------
Myst 3 : Exile 16/20
A part pour moi dans la série, je me suis tout de même précipité pour l'acheter en collector dès sa sortie. Les images sont toujours magnifiques, les anims de fin d'ages sont grandioses! Le point & click commence à vieillir, mais on prend toujours beaucoup de plaisir à regarder les images! Et puis, l'effort de continuer à porter ce 3è épisode sur Mac méritait qu'on le supporte sans réfléchir!
----------------------------
Myst 4 : Revelation 15/20
Sorti après le 1er live d'Uru, j'étais très surpris par le traitement hyper réaliste de ce 4è épisode. Habitué à me déplacer depuis Uru en 3D complète, il a fallu renouer avec le Point&Click... Dommage!
Mais quel boulot tout de même dans la réalisation et la création. L'architecture post industrielle et/ou Art déco me font tomber par terre (Tomahna existe réellement, j'en suis sûr! D'ailleurs, je veux une maison pareille!!!). Le fait de reprendre des acteurs réels pour jouer la famille Atrusienne renforce l'immersion! Malheureusement, et comme dejà dit par d'autres ici, certaines énigmes sont tout simplement "chiantes" (les esprits... ). Je me dois tout de même de mettre une note assez haute, ne serait ce que pour la quantité de travail de réflexion nécessaire au montage de ce genre de jeux.
----------------------------
UruLive - Uru : Ages beyond Myst - Uru : the Path of the Shell - Uru - Myst 5 : End of Ages - MystOnline 19/20
Désolé, je vais prendre un autre chemin dans le classement de ces 3 épisodes :
je ne peux pas les séparer, ils font partie intégrante et indissociable de la grande aventure d'URU!!
J'ai vécu l'arrivée d'Uru avec le 1er live et le partage de la découverte avec les autres fous passionnés online.
Le must du jeu adulte et la concrétisation de tous les rêves de Cyan sur la saga Myst : faire de la civilisation D'ni une réalité au même titre que les fouilles actuelles sur l'Histoire humaine...

J'y étais, j'y ai cru, j'ai participé à mort : j'ai adoré!!!
Les épisodes solo n'étaient que des accidents et seraient à coups sûrs (oui, oui j'en étais persuadé) réintégrés dans l'Histoire globale Online. J'ai rêvé de ma bibliothèque remplie de livres, de participer à la découverte, à la restauration. Devenir Acteur actif, voila le grand dessein de ce truc. Tous les Âges ont leurs qualités, leur utilité, leur ambiance (la 1ère découverte de Kadish Tolesa fut grande!). Ils font des essais avec des parties solo : pas grave, au moins on les voit!! Et puis, cela devait être temporaire...

Fort de cette passion, plus grande aujourd'hui est ma déception en regardant d'un peu loin la -presque- fin du rêve. Je resterais nostalgique d'Uru, des Âges et de tout ce que cela m'a apporté en terme de plaisir de jeu, d'images virtuelles et surtout d'amis in real life.
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Scribe
* 29/02/2008, 16:52
Message #8
Noircisseur de papier virtuel

Et c'est pas fini !
**********
Groupe : Bricoleurs
Messages : 5 493


Tiens je vais aussi faire mes petites notations :

Myst 17/20
Evaluer Myst sur les critères de jeux actuels serait injuste. Myst serait loin derrière des jeux plus beaux, à la durée de vie décuplée, aux sons ciselés. Ceux qui n'ont joué à Myst que récemment ne peuvent comprendre l'intérêt que l'on peut porter à cette chose étrange aux graphismes éculés et aux sons crachotants. Comment leur expliquer, à ces incultes, la valeur de ce jeu ? Myst a été le premier jeu à devenir plus qu'un jeu, peut-être la première œuvre d'art vidéoludique. Un jeu qui a créé des sensations qu'aucun autre jeu n'avait jusqu'alors sû susciter. Le premier à faire naître le frisson de l'aventure, l'envie de la découverte, le premier à nous faire griffonner sur des bouts de papiers des codes étranges, des annotations, des réflexions, à faire travailler nos méninges, le premier à nous faire douter, nous intriguer, nous faire nous sentir mal à l'aise. Des mondes vides de toute activité et pourtant habités par une musique, des mélodies si simples, si justes, si envoûtantes. Un scénario d'autant plus génial qu'il est d'une simplicité confondante. Evaluons les jeux actuels sur la magie, le génie, l'innovation, l'ambiance ou la créativité. Peu d'entre eux pourraient se hisser au niveau de Myst.

----------------------------


Riven 20/20
Myst a été lors de sa sortie une révolution dans le monde du jeu vidéo. Avec Riven, Cyan a réussi l'exploit de créer un jeu qui surpasse de très loin Myst pour inscrire son nom très, très haut, tellement haut que personne n'a encore réussi, et ne réussira sans doute jamais, à le surpasser : Riven est sans aucun doute encore aujourd'hui le meilleur jeu d'aventure jamais créé. Certes, on a aujourd'hui fait plus beau graphiquement que Riven, mais on ne peut pas blâmer le jeu de n'avoir pas bénéficié de la technologie moderne. Aujourd'hui le jeu n'a pas la puissance visuelle d'un Revelation, mais il demeure incroyablement beau et extrêmement détaillé. Si un mot devait résumer Riven, ce serait cohérence. Les sons habitent les environnements et les machines dans un réalisme total. Les musiques se fondent dans les décors à tel point qu'on ne les perçoit pas consciemment, pourtant elles créent des ambiances indescriptibles. Les énigmes sont intégrées dans le monde de Riven, elles ne sont pas là juste pour faire ponctuellement chercher le joueur, elles sont là parce que les mécanismes de Riven fonctionnent ainsi, au joueur de les comprendre. Une maniabilité on ne peut plus intuitive, point and click oblige. Et une durée de vie quasi infinie, non seulement le jeu est très long (et plutôt très complexe), mais une fois terminé et exploré une première fois, vous n'en aurez sans doute pas vu ni compris la moitié tant le monde de Riven est riche de détails.
Riven est sans nul doute le jeu Myst le plus crédible, le plus réaliste, non, le plus réel. Plus qu'un jeu, c'est un monde véritable où vous raisonnez comme si vous y étiez vraiment, dans lequel vous sentez vraiment la crainte d'être découvert, où votre cerveau seul, non assisté par quelque artefact magique ou gadget fantaisiste, vous fournira la clé pour avancer et triompher. Je découvre encore régulièrement des choses dans Riven après des années passées à l'explorer de part en part. Et l'on se pose encore et toujours cette question : comment a t-on pu réaliser quelque chose d'aussi abouti, d'aussi unique ? Si la perfection n'existe pas, Riven s'en approche très, très près. Un 19/20 me semblait injuste, j'aurais plutôt mis un 19, 8. Autant lui accorder la note maximale.

Edit : j'ai un peu modifié ma critique de Riven, je me suis trouvé un peu trop timoré à la relecture devant ce chef-d'œuvre.

----------------------------


Exile 16/20
Après Riven, la tâche était ardue pour prendre la suite, et Exile souffre de la comparaison. Mais une fois cette petite déception (on s'y attendait, on pouvait difficilement espérer un jeu du même niveau) on réévalue Exile, créé par feu le studio Presto, à sa juste valeur. Plus faciles, ses énigmes n'en demeurent pas moins bien construites et plaisantes à résoudre. Les Âges sont assez petits mais très beaux et typés, avec des ambiances variées. La vue à 360 degrés est très réussie et apporte une impression de plus grande liberté que le point and click classique. L'histoire est plaisante, même si elle reste un peu trop superficielle : on aurait aimé en savoir plus sur l'histoire de Narayan ou sur les actions des fistons rebelles d'Atrus. Les multiples fins sont très réussies et permettent notamment de terminer l'histoire sur une semi-réussite, possibilité intéressante qui sort de la conclusion dichotomique et manichéenne qui est trop souvent le lot commun des jeux d'aventure. En résumé, un très bon jeu d'aventure et un bon Myst.

----------------------------


Revelation 16/20
Je mets à Revelation la même note qu'à Exile, mais pour des raisons assez différentes. Si Exile était globalement bon, Revelation est plus contrasté : la quasi-perfection y côtoie le ridicule et le médiocre. Parlons d'abord du bon, et il y en a. Revelation est d'une splendeur tétanisante. Tomahna est indescriptible de beauté et fourmille d'éléments réalistes, le vent, les ombres, la lumière, l'eau, les animaux et les hommes, chaque détail est rendu avec un réalisme saisissant. Les Âges de Haven et Spire, dans deux styles très différents, sont aussi de grandes réussites visuelles. La musique est également très réussie, Jack Wall, déjà aux manettes dans Exile, rempile avec brio. Question durée de vie, on a aussi de bonnes heures d'exploration devant nous, les Âges étant plus vastes que ceux d'Exile. Au niveau des énigmes, c'est là que les choses se gâtent un peu. Celles de Tomahna et Haven sont bien pensées, celles de Spire en revanche laissent parfois à désirer, notamment dans une "épreuve chronométrée" pas vraiment bienvenue... Quant à Serenia... je lui réglerai sont compte en même temps que le scénario. Tiens d'ailleurs, venons-en au scénar, justement. Au début, il tient relativement bien en haleine, on a envie de savoir ce que sont devenus Sirrus et Achenar et on se plaît à découvrir leur vie dans ces Âges-prisons, tout en se demandant s'ils ont pu changer depuis Myst. C'est en fait à Serenia, dernier âge du jeu, que Revelation, parti pour être une grande réussite, perd une bonne part de son capital sympathie.
Cet âge est globalement raté. Il demeure très beau, mais on se croirait dans le monde magique de Barbie, avec des cailloux qui volent par la volonté du Saint Esprit, des esprits élémentaires farfelus, des globes de mémoire improbables, j'en passe et des pires. Pour la première fois, Myst cède à la facilité du "faut pas chercher à comprendre, c'est mâââgique!" et le résultat est très décevant. Puisque c'est magique, justement, on n'y croit plus, on ne s'y croit plus. Les énigmes tombent dans le risible quand il s'agit d'assembler des souvenirs comme on range des cubes. Et le scénario, qui jusque là tenait la route, se vautre dans le n'importe quoi au final. Final lui aussi décevant d'ailleurs puisqu'au lieu d'une belle séquence visuelle qui aurait pu nous récompenser d'avoir supporté Serenia jusqu'au bout, on se contente d'écouter Atrus marmonner un laïus pas vraiment captivant. Il a l'air triste, le bougre : on le comprend, finir aussi mal un si beau jeu, il y a de quoi faire la gueule.

----------------------------


End of Ages 14/20

End of Ages a suivi Revelation à un an d'intervalle. Ça fait court, pour développer un jeu vidéo, même si End of Ages a été en partie développé en même temps que son aîné. Il n'empêche que le jeu sentait un peu la précipitation avant même de tourner sur nos machines. Une fois dans le jeu, l'appréhension s'avère justifiée : après la claque graphique de Revelation, on réalise rapidement qu'End of Ages ne joue pas dans la même cour. Certes, nous voilà en 3D véritable, mais cela n'apporte pas un véritable plus à l'aventure. Les décors restent globalement beaux, voire très beaux, mais moins fouillés, moins riches, plus fades. Exit aussi les acteurs filmés sur fond bleu (ou vert) et incrustés ensuite, nous avons droit à des personnages en 3D qui, même s'ils sont plutôt bien modélisés, ne valent pas leurs prédécesseurs en chair et en os.
Concernant l'histoire, elle est intéressante pour peu qu'on connaisse bien la saga. Les personnages sont inégaux, la personnalité mystérieuse de Yeesha est intrigante mais aussi confuse, il faut parfois s'y Jreprendre à deux fois pour voir ce qu'elle cache derrière ses allusions étranges et autres phrases métaphoriques. Esher est moins obscur, plus direct, mais sans doute manque t-il de profondeur. N'oublions pas les bahros, ces créatures étranges qui vous entourent. Ils sont un élément clé du jeu et apportent un peu de vie à des Âges plutôt déserts.
Les Âges justement sont assez décevants. De taille réduite, ils n'ont pas de réelle profondeur : alors que dans les précédents volets, on se plaisait à découvrir l'histoire des Âges explorés par les bribes d'informations distillées un peu partout, ici pas grand chose à se mettre sous la dent, on se contente de quelques informations sommaires. Seul Laki'Ahn développe une histoire cohérente et intéressante. Les énigmes sont assez minces dans l'ensemble. Certes, le système d'utilisation de la tablette pour communiquer avec les bahros est une bonne idée, mais la reconnaissance douteuse des symboles dessinés et la surexploitation du système font qu'on hésite souvent entre énervement après ces foutus bahros qui ne comprennent rien et lassitude de devoir éternellement gribouiller des symboles sur son caillou (en plus ça pèse son poids ces trucs, je me suis tapé un mal de dos pendant une semaine après).
End of Ages est donc sans doute le moins bon des Myst, il n'en demeure pas moins un jeu d'aventure plaisant. Il laisse un petit goût permanent de « c'est bien mais ça pourrait être mieux » et aurait mérité d'être plus approfondi ; les conditions dans lesquelles se trouvait Cyan Worlds à l'époque ne l'ont sans doute pas permis.

----------------------------


Uru : Ages Beyond Myst – Myst Online : Uru Live 18/20
Je n'ai pas connu le premier live et j'ai peu joué aux extensions, je me contenterai donc de noter Uru sur Ages Beyond Myst et sur le second Live ; je parlerai d'ailleurs des deux sans distinction, considérant le jeu comme l'aventure en ligne et multijoueur qu'il aurait toujours dû être.

Au départ, Uru ne m'emballait pas plus que ça. Attaché à la vieille école du point and click, je n'aimais pas l'idée de contrôler un avatar en vue à la 3ème personne. J'ai commencé Uru en solo alors que le premier live était déjà abandonné. L'aventure fut une très agréable surprise : une fois pris en main l'avatar, on s'identifie rapidement à ce petit personnage bondissant et gambadant joyeusement, si bien que l'immersion reste presque aussi importante que dans une vue à la première personne.
Uru nous offre enfin la possibilité de découvrir D'ni, la mystérieuse Cité souterraine dont on a tant entendu parler, ainsi qu'une multitudes d'Âges aux paysages on ne peut plus divers et variés. Fouler du pied les pierres d'Ae'Gura, les sols herbeux et verdoyants de Tsogahl, le sable du désert de Minkata ou la neige de Delin. Jouer les équilibristes sur les poutres au dessus du vide à Kadish Tolesa. Sauter par dessus des flots de lave ou patauger gaiement dans l'eau à Eder Gira. Piloter des wagons gigantesques à Er'Cana. Manger des champignons hallucinogènes à Teledahn (comment, vous n'avez pas testé ?). Des heures d'exploration, de casse-têtes, d'émerveillement. Mais surtout, avec l'aventure en ligne, la possibilité de s'y promener à plusieurs, de discuter, de résoudre ensemble des énigmes, de prendre des photos, plein de choses inutiles mais qui font qu'on s'y croît vraiment. On passe du temps à explorer chaque Âge, à y retourner pour le plaisir ou pour aider d'autres personnes. Les énigmes sont dans l'ensemble d'un bon niveau et cohérentes, même si certains Âges dévoilés lors du live se sont révélés un peu courts. On pourra aussi pester sur des mises à jour trop peu nombreuses ou des choix de Cyan et/ou Gametap qui créèrent des discussions animées. Qu'importe, ce que l'on retiendra d'Uru, c'est surtout cette immersion, cette ambiance, ce plaisir pris à explorer les mondes des D'ni, comprendre leur histoire, participer et créer des événements dans la Caverne et ailleurs, seul et surtout à plusieurs. Bref, un magnifique voyage que j'ai pris un très grand plaisir à effectuer. Un grand et beau jeu d'aventure, sans équivalent dans le monde du jeu vidéo. Espérons qu'il reviendra parmi nous le plus tôt possible.

PS : Heureusement que le jeu était vendu avec un jefftom intégré qui a été très utile pour trouver, décortiquer, analyser, rassembler, recouper toutes les informations. Sans ce magnifique gadget intelligent et multifonctions, le jeu aurait peut-être paru plus fouillis. Merci à lui. (IMG:style_emoticons/MystAventure/respect.gif)
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Zoorin
* 2/07/2008, 22:16
Message #9

Tire au flanc !

Groupe : Groméssant
Messages : 9


Myst 16/20
Un des derniers jeux que mon père s'est acheté avant d'arrêter de jouer, et un de mes premiers, en 95. Difficile de noter et de parler de ce jeu tellement il est emprunt de souvenirs et de nostalgie. A l'époque, j'ai été bluffé par l'ambiance, les graphiques, les p'tites vidéos incrustées et les énigmes. On l'avait fait assez vite, mon père et moi, et je l'avais repris seul ensuite plusieurs fois, juste pour me balader et imaginer ce qu'il pouvait y avoir derrière les arbres, au delà de la mer de l'âge du bateau de pierre ou des brumes de l'âge sélénitique. Je l'ai refais bien plus tard, après Révélation, et je le trouve toujours fabuleux, pour l'intrigue, l'imagination et sa cohérence propre. Mais bon, il est daté, il contient des choses incohérentes avec la suite, et bon, il y a Riven ensuite, et là...

----------------------------


Riven 19/20
Je rédigerais plus tard, trop sommeil... Je veux tenter de rendre à ce monument ce qu'il m'a donné. (IMG:style_emoticons/MystAventure/biggrin.gif)
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Cocopalm
* 16/07/2008, 23:34
Message #10

Tire au flanc !

Groupe : Membres Confirmés
Messages : 23


Myst 20/20
Je me souviens, j’ai découvert Myst alors que j’avais déjà entamé Riven, où je me plaisais à errer depuis longtemps. Quand j’ai eu le CD de Myst entre les mains, je me réjouissais beaucoup de découvrir d’autres lieux à explorer, mais surtout d’en savoir plus sur l’histoire du jeu dans lequel je m’étais déjà plongé…

Dès la vidéo d’introduction, je me suis tout de suite laissé emporté. C’était intriguant de constater à quel point tout semblait dès le début très différent de Riven. La qualité sonore était assez mauvaise, les graphismes beaucoup moins développés. Mais tout cela conférait une ambiance différente, d’autant plus mystérieuse et envoûtante… C’était comme si ce jeu était une sorte d’épave oubliée, de la même manière que le livre qui se tenait devant moi dès la séquence d’introduction terminée.

Et puis j’atterris sur une île étrange et abandonnée, que je me mis à explorer lentement. Des monuments surréalistes surgissaient dans ce décor et j’eus l’impression d’errer dans une sorte de rêve. L’envoûtement était immédiat. Je ressentais vraiment l’ombre d’un mystère planer tout autour de moi : cette île semblait presque vivante, ou plutôt semblait avoir vécu… …mais c’était comme si son fantôme me hantait, me jouait des tours. Je dis ça car ma perception de l’île au fil de mon parcours dans le jeu évoluait. D’abord plutôt inquiétante et brumeuse, elle m’a semblé de plus en plus familière et accueillante lors de chacun de mes retours.

Les monuments présents sur l’île possédaient de fortes identités symboliques. Ils inspiraient forcément quelque chose de personnel au visiteur, lui faisant ressentir différentes émotions, le tout porté par une ambiance sonore réussies. Les musiques, minimalistes et discrètes, parvenaient à s’infiltrer dans le décor presque sans qu’on ne s’en rende compte pour là aussi, nous faire ressentir des émotions particulières (par exemple : est-ce que la cave secrète sur le quai aurait paru aussi « hospitalière » s’il n’y avait pas cette musique?) Les musiques résonnaient un peu comme la voix de l’île, la voix de son fantôme…

Les lectures dans la bibliothèque de Myst étaient passionnantes... Le fait de s’être retrouvé plus tard dans les endroits décrits par ses livres, d’avoir pu se rendre compte à quel point les âges avaient changés ne faisait qu’accroître l’envie d’en savoir plus. C’était d’autant plus stimulant pour avancer car je rêvais de découvrir à quel point les âges décrits dans les livres seraient différents de mon imagination.

Au final, j’aime à dire que j’ai vécu Myst comme un véritable rêve flottant. Aucun autre jeu ne m’a fais ressentir cette impression (Riven m'en a fait ressentir d'autre, mais tout y est différent). Je suis d’autant plus admiratif de Cyan parce qu’ils ont réussi à faire une suite extrêmement différente et pourtant très complémentaire.

Myst est un jeu qui nous fais vibrer avec nos sentiments, notre imaginaire, nos rêves… Y a-t-il seulement un jeu depuis qui a vraiment eu ce mérite? Impossible pour moi donc de mettre une note à ce jeu, ou alors oui : un 20/20 tout à fait subjectif. Myst ne mérite pas la moindre once d’objectivité tant il aura fait rêver.

PS : J'ajouterai les "critiques" sur les autres jeux prochainement! ^^

Riven 20/20

Sans aucun doute le meilleur "jeu" auquel j'ai jamais joué. Si Myst nous plonge dans une ambiance surréaliste, Riven nous transporte dans un monde qu'on jurerait réel. A aucun moment, je n'ai eu l'impression d'être dans un jeu : j'étais sur Riven, tout simplement : un monde incroyablement cohérent, fourmillant de détails et revêtant un nombre impressionnant de facettes... Ici, les éléments surréalistes semblent naturels, parfaitement intégrés à l'environnement. Myst était ancré dans la nostalgie du passé tandis que Riven nous mettait en scène au coeur d'un conflit actuel, nous menant à ressentir des émotions et impressions jusqu'alors inédites... En réalisant une suite aussi différente, Cyan a osé un pari très risqué, mais un pari largement tenu puisque ces différences n'ont fait que renforcer la complémentarité des deux épisodes, d'autant plus que Riven finit exactement là où commence Myst - et vice-versa - laissant le joueur dans le mystère le plus total et aux ailes de sa propre imagination...

Bref, mettre une note à Riven me paraît tout aussi saugrenu que pour Myst, donc ça va être un 20/20 pour les mêmes raisons, et plus encore!

PS : une chose me titille : ne devrait-on pas appeler Myst "l'avant Riven" plutôt que Riven "la suite de Myst"?! (IMG:style_emoticons/MystAventure/gaga.gif)

Myst 3 : Exile 17/20

Cette fois-ci, pas de doute, c'est bien un jeu vidéo, une suite jolie, pour faire une suite! Il fallait bien que ça arrive mais ça aurait été gonflé de s'en plaindre! Myst numero 3 nous transporte dans des mondes visuellement magnifiques : de purs moments d'évasion, le tout asservi par des musiques superbes et envoûtantes. J'ai beaucoup apprécié la diversité visuelle des âges à visiter, particulièrement Voltaic et Amateria. Les énigmes étaient sympathiques, pas trop difficiles, logiques et plaisantes à résoudre. Le point faible de cet épisode est sans conteste le scénario peu accrocheur. On comprend rapidement qu'il ne se passera rien avant d'atteindre la fin, du coup on se fiche pas mal de ce pauvre Saavedro et on avance dans le jeu parce qu'on est curieux d'explorer d'autres âges. Le jeu, quelque en soit les raisons, mise tout sur l'esthétique quitte à en faire trop, et laisse de côté toutes les subtilités, détails et mystères qui faisaient le charme de ses prédécesseurs. Néanmoins, Exile reste un très bon jeu d'aventure!

Myst 4 : Revelation 15/20

A ma première visite, je fus émerveillé! On nous en met plein la vue dès le début : les graphismes sont époustouflants! Le fait qu'on puisse carrément entendre le son de ce qu'on touche m'a bluffé. Tomahna nous plonge dans le cocon familial d'Atrus : on s'y sent bien à l'aise, expérience assez inédite dans un Myst. Les incrustations vidéos et les interactions avec la petite Yeesha et l'environnement contribuent au réalisme et c'est vraiment comme si on y était. Malheureusement, je me suis beaucoup ennuyé dans les autres âges à visiter, car il ne s'agit plus que d'enchaînements d'énigmes, souvent tirés par les cheveux. Haven est très plaisant visuellement mais a un côté très immature avec tous ces gentils nanimaux (avec lesquels il faut même jouer à un moment... ). Spire, bien que glauque, est tout aussi magnifique mais les énigmes sont mal amenées et peu récompensées (pour la première fois, j'ai consulté des soluces pour comprendre le fonctionnement de l'instrument à cordes). Pour terminer, le sommet, Serenia (toujours magnifique visuellement) et ses jolies filles avec des perruques ridicules et ses énigmes intemporelles (quelle tête j'ai pas tiré en faisant le voyage mystique, accompagné par cette musique chantée en... anglais (IMG:style_emoticons/MystAventure/lol1.gif) ) Arrive alors la tragique fin avec cette histoire de lavage de cerveau digne d'un mauvais film de série B (j'adore Yeesha avec sa voix de mec, quand elle est possédée!!!) Bref, un début superbe pour une descente en flèche... Dommage. Le médaillon ne m'a convaincu car il nous empêche d'imaginer et clignote beaucoup trop souvent. Les acteurs, quant à eux, (sauf Yeesha et Atrus) surjouent à un point parfois phénoménal (mention spéciale pour Achenar lorsqu'on le surprend avec la pierre, et Sirrus aussi, pas mal dans le genre!) et la V.F est plus que laborieuse... Cela dit, en rejouant récemment à cet épisode, j'ai plus apprécié la visite que lors de ma première exploration. Le jeu n'est pas si mauvais que ça, loin de là (surtout techniquement). Ils ont eu le mérite d'essayer de nouvelles choses, même si cela, pour m'a part, n'a pas pris du tout!

Myst 5 : End of Ages 16/20

Effrayé par l'idée de la 3d temps réel et par la bande annonce présentant un personnage ainsi que des monstres en 3d, un peu déçu également de l'évolution de la série (URU mis à part puisque je n'avais jamais joué), j'ai attendu plus de 3 ans avant d'oser m'y lancer. Je savais que Cyan avait entre temps fait faillite et que ce Myst avait été annoncé comme étant le dernier. Pouvoir me replonger dans l'univers Myst 3 ans plus tard était donc pour moi une sorte de luxe que j'ai réellement savouré! Dès les premières minutes du jeu, j'ai eu le plaisir de retrouver une atmosphère qui se rapprochait plus des deux premiers épisodes que des suivants. Il y avait dès le début une tension palpable, cette impression d'explorer un univers mourrant dont la fin est proche, d'autant plus que je savais qu'il s'agissait du dernier Myst. Les personnages en 3d, même s'ils ne vallaient pas la présence de vrais acteurs, m'ont agréablement surpris tant le réalisme de leurs mouvements et expressions étaient réussis. Contrairement à pas mal de gens d'après ce que j'ai pu lire, j'ai adoré les dialogues de Yeesha et ses écrits plus ou moins confus, semant de légers doutes sur sa personne. La bande son est également très réussie. Certes elles ne provient plus d'un immense orchestre philharmonique, mais elle parvient à colorer d'une façon très juste les atmosphère, tout en étant bien présente et plus mélodieuse que dans Myst 1... Les faiblesses de cet épisodes sont sans conteste la durée de vie des âges qu'on visite, peut-être aussi un peu le manque de dénouement au cours du jeu dans le scénario. Ce qui m'a manqué c'est également les nombreux petits détails qui faisaient la richesse des autres opus comme les nombreux objets à examiner, même s'ils ne s'avèrent pas indispensables au déroulement du jeu. Malgré ça, je dois dire que j'ai adoré me promener dans tous ces âges et retrouver l'atmosphère "MYST" qui m'avait tant manqué...
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Zwisto
* 26/07/2008, 10:19
Message #11
OliverZwist KI: 02824308

A découvert ses 9 autres doigts

Groupe : Membres
Messages : 161


Myst 14/20

----------------------------


realMyst 17/20

----------------------------


Riven 17/20

----------------------------


Myst 3 : Exile 18/20

----------------------------


Myst 4 : Revelation 18/20
Magnifique... j'ai adoré les énigmes de MYST REVELATION et l'ambiance générale... même sur SPIRE! (IMG:style_emoticons/MystAventure/smiley.gif)

----------------------------


Uru : Ages beyond Myst 19/20
Superbe.

----------------------------


Uru : the Path of the Shell 16/20
J'aime bcp URU To D'NI mais bcp moins l'âge d'Ahnonay sans parler des bugs de cet âge.
A noter que la fin n'est pas du tout claire.

----------------------------


Uru : Ages Beyond Myst – Myst Online : Uru Live 19/20
Qu'est ce que les âges de MINKATA et les âges capsules me manquent.
J'espère qu'on aura un jour une suite pour les âges capsules... pour savoir à quoi ils servent! (IMG:style_emoticons/MystAventure/smiley.gif)

----------------------------


Myst 5 : End of Ages 15/20
Le moins bon de tous mais ça reste bon quand même.
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
bananafighter
* 6/08/2008, 16:12
Message #12
Perdu dans les limbes

Tire au flanc !

Groupe : Membres Confirmés
Messages : 6


Myst 17/20
Malgré ses graphismes un peu vieillots, Myst reste un monument du jeu d'aventure!
Des iles désertées, l'absence totale d'explication, les mécanismes qui révèlent peu à peu leurs secrets...
Tous ces éléments liés à l'intrigue principale font de Myst un des meilleurs jeux d'aventure de tous les temps.

----------------------------


Riven 19/20
Ce jeu est tout simplement magnifique. Les paysages sont splendides, les animations d'ambiance sont très réussies, l'imbrication des différents éléments du monde de Riven est parfaite, les mécanismes sont sophistiqués et parfaitement intégrés aux décors. Quant à l'intrigue, rien à redire : elle est parfaitement menée et prolonge le premier opus de façon admirable du début à la fin du jeu.
Malgré son age, ce jeu reste une merveille pour les yeux et un modèle pour le jeu d'aventure.

----------------------------


Myst III : Exile 15/20
L'omni-3D est bien plus immersive et les décors sont vraiment très variés et bien détaillés. Les vidéos sont également impressionnantes. Mais passé cette émerveillement visuel, de nombreux points négatifs sont venu ternir cette image. Les animations d'arrière plan sont rares et les décors paraissent figés et sans vie. La navigation se révèle assez pénible entre une caméra flottante qui donne le vertige et des décors parfois si fouillis qu'il est parfois impossible de savoir par où passer. Les âges quant à eux portent bien mal leur nom, sauf peut-être Edanna qui est selon moi le pire de tous.
Malgré tout, les énigmes sont intéressantes et l'intrigue, même si elle parait curieusement exploitée, tiens à peu près la route. Difficile de passer après l'excellent Riven!
Grosse déception par rapport aux deux premiers épisodes de la série, mais Exile reste un très bon jeu d'aventure.
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
dreeli
* 7/08/2008, 08:33
Message #13
Redouble son CM1

Même Chuck n'a pas fait mieux !
****
Groupe : Membres Confirmés
Messages : 2 178


Tiens c'est vrai que je n'avais mis que mes cotes sur le profil joueur mais que je n'avais pas développé à l'époque!

Myst 19/20

Myst fut THE decouverte pour moi lorsque mon frangin plus jeune que moi revint avec, tel le Saint Graal (je pèse mes mots), moi qui n'étais pas plus joueuse que cela, enfin je trouvais un jeu qui me rendit accro. Evidemment maintenant avec les progrès des nouveaux jeux, on voit bien qu'il date un peu mais l'ambiance sonore, les énigmes, l'idée même de livres qui vous entraîne dans d'autres mondes ne pouvait que séduire la bibliothécaire que je suis! Bref, sans le savoir, je mettais le doigt dans un engrenage!

----------------------------


Riven 20/20

Que dire ? Si myst m'avait enthousiasmé à l'époque pour son côté innovant, Riven m'a laissé sur le cul car pour moi il est le plus abouti de la série! Les paysages, l'ambiance, les animaux, l'histoire... bref parfait!

----------------------------


Myst 3 : Exile 19/20

Bonne continuation pour le troisième volet. Graphiquement aussi splendide que Riven mais j'ai un peu moins accroché niveau scénar, d'où le 19.

----------------------------


Myst 4 : Revelation 17/20

Alors là petite déception niveau graphique, Spire, moche au plus haut point et en plus j'avais un bug dans ma version qui faisait qu'à certains endroits de ce monde je voyais tout en rose flashy (moi qui n'aime pas particulièrement cette couleur!). Ensuite je l'ai trouvé beaucoup plus dur niveau énigme que Haven ou Serenia! La notion d'action rapide à réaliser avec les christaux m'a gonflé au plus haut point!
Maintenant la variété des mondes et leur beauté (sérénia et Tomaha) valent évidement la peine!

----------------------------


Myst 5 : End of Ages 16/20

Sentiments mitigés! Scénar pas mauvais, présence de Yeesha qui nous fait avancer dans l'histoire de la famille mais on sent qu'ils ont un peu baclé le truc pour le lancer au plus tôt. Assez d'accord avec Volyova pour les décors parfois sommaires!

----------------------------


Uru : Ages beyond Myst 18/20

Alors là, retour à un jeu qui m'a déjà un peu plus plut, gameplay facile a apprendre, on est plongé dans ce monde directement grâce aux images, aux sons...

Je suis assez nostalgique de ce jeu!
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Volyova
* 7/08/2008, 11:08
Message #14
Aldebarans narcophilae

Et c'est pas fini !
**********
Groupe : Bricoleurs
Messages : 6 762


(IMG:style_emoticons/MystAventure/number-one-45.gif)
Merci à tous ceux qui ont donné leurs notes récemment (IMG:style_emoticons/MystAventure/wink3.gif)

Pour ceux qui n'ont pas terminé, vous pouvez éditer vos messages et y ajouter des commentaires pour chaque jeu (c'est quand même mieux qu'une note sans justification)
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



- Version bas débit Nous sommes le : 11/12/2019 - 20:08