Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Chroniques martiennes
Forum Myst Aventure > On ne joue plus ! > Le Bazar des Arts
Pages : 1, 2
Volyova
La Dournouille et moi même nous sommes découvertes une passion commune pour la littérature de science-fiction et dans une moindre mesure la Fantasy.
En fait, perso, je lis moins de Fantasy car dans l'énorme production de cette catégorie il y a rarement de bonnes choses, alors qu'en S.F...

On est assez d'accord touutes les deux sur les chefs d'oeuvres du genre.
Mais il y a quleques perles peu connues que j'aimerais bien vous faire découvrir.

Je commence avec :

Des milliards de tapis de cheveux
Andreas Eschbach

Grand Prix de l'imaginaire en 2001
(disponible en poche chez J'ai Lu - S.F. à 7€)

Image IPB

L'histoire
(Argument extrait du Wikipédia, j'fais ma feignante dents.gif)

Sur une lointaine planète existe une tradition ancestrale qui consiste à tisser des tapis avec les cheveux de ses épouse et concubines. Chaque tapis est un hommage rendu à l'Empereur et un signe d'allégeance conçu pour décorer son immense et légendaire « Palais des étoiles ». La tâche, confiée à la Guilde des tisseurs, est tellement rude qu'un tisseur ne peut réaliser qu'un seul tapis durant toute son existence. Le tapis est ensuite légué au fils unique du tisseur qui le vend alors aux marchands de l'Empereur afin d'en tirer l'argent nécessaire à l'entretien de toute une famille pendant toute une vie. Mais bientôt, une rumeur commence à circuler, colportée par des étrangers : l'Empereur serait mort après avoir été renversé par des rebelles. La découverte de la vérité pourrait avoir des conséquences désastreuses sur cette petite planète isolée et signifier la fin de la lignée des tisseurs.

Ce qui est chouette :

Un roman assez court (316 pages) mais très dense, très prenant.
La forme du roman, en chapitres courts, contant chacun une histoire indépendante, le dénouement.
L'écriture simple, sans lourdeurs et effets.
L'imaginaire : Les civilisations lointaines dominées par une autorité dictatoriale, ce n'est pas nouveau mais ici l'auteur décrit avec poésie une culture très originale, basée sur une idée curieuse, le tout à petits traits, sans descriptions interminable, à travers les histoires de quelques personnages choisis.
Les thèmes : Un pouvoir totalitaire dirige toute une civilisation et impose sa pensée. Les récits nous en montrent les conséquence sur la communauté de Gheera dont la vie est entièrement dépendante de ce pouvoir lointain et de ses caprices. A. Eschbach instille doucement le malaise en décrivant la vanité et l'absurdité des croyances prescrites jusqu'à la chute finale on l'on découvre enfin la monstreuse et aberrante réalité à l'origine de toute l'histoire.
dreeli
je n'accroche vraiment pas à la SF, je dois dire sinon au cinéma et encore qu'avec de bons films comme "Blade Runner" (à ce propos le coffret avec la version voulue par Monsieur Scott sort pour les fêtes, avis aux amateurs)
Dournon
CITATION
Des milliards de tapis de cheveux/
Andreas Eschbach
note : applaudir.gif applaudir.gif applaudir.gif
effectivement l'un des meilleurs romans récents, traduit de l'allemand alors que la sf allemande est quasi-inconnue en France, et qui présente la particularité de cumuler originalité du thème et de l'écriture. Le parti pris de cette succession de nouvelles a priori indépdantes mais qui concourent toutes à un dénouement final tout aussi surprenant que logique est parfaitement servi par cette écriture simple. Aucun didactisme, aucune présentation idéologique, non, juste des histoires vécues, de personnages qui ne sont pas des héros et au final, avec le recul, l'effroi suscité par la révélation de l'écart abyssal entre causes et conséquences.

CITATION
je n'accroche vraiment pas à la SF, je dois dire sinon au cinéma et encore qu'avec de bons films comme "Blade Runner" (à ce propos le coffret avec la version voulue par Monsieur Scott sort pour les fêtes, avis aux amateurs)
mais les films sont des livres comme les autres, non ? quand ils sont bien adaptés, j'entends!
Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques > robot blues > blade runner...
De la nouvelle au roman au film... il faudrait faire la liste des pillages auxquels P.K.Dick a été soumis.. avec les réussites et les échecs... encore que, ça reste du Dick...
Ellora
Tiens, tiens, interressant, j'aime beaucoup la SF et ce roman m'a l'air en effet pas mal du tout! (Fera sans doute partie de mes prochains achats!)
Je n'ai pas une grande connaissance d'auteur dans ce domaine car je suis restée crochée longtemps sur un seul et même écrivain, R. Barjavel qui a bercée mon adolescence en matière de SF!
dreeli
Barjavel, lecture obligatoire scolaire! ah "Ravage" bref... je m'égare

Par contre "Les chroniques martiennes" de Bradbury je connais car ma prof de français l'avait montée pour le théâtre à l'Athénée ouske j'ai fait mes études
Gandalf le OUF
'ffectivement, Barjavel seulement c'est un peu peu!!!

Moi aussi ai été un grand dévoreur de SF mais je me suis assagi. Je vous ferai parvenir l'un ou l'autre choix, même si la Soucoupe croit bon de les critiquer, comme quand j'ai conseillé de lire la très longue (12 ou 13 livres tout de même!) histoire de PERN!

Elle trouvait ça mièvre!

Evidemment, une histoire dans laquelle on ne s'étripe pas à coup de sabre laser... !


nanana.gif Langue27.gif
Ellora
Moi aussi, j'ai eu droit à "Ravage" au collège et je n'avait pas du tout accroché à cette époque.

Mais Barjavel ne se résume pas à "Ravage" et il a écrit beaucoup d'autres livres de SF géniaux, 'fin c'est mon opinion perso et elle vaut c'qu'elle vaut.
Ellora
CITATION
'ffectivement, Barjavel seulement c'est un peu peu!!!


Je suis prête à découvrir tous vos coups de coeurs et préférences! wink3.gif
Dournon
Nos goûts sont suffisamment différents pour ratisser large : à la différence de la Soucoupe par exemple, j'ai adoré Pern (sauf les tout derniers qui se répétaient et répétaient les trames narratives), que je ne trouve pas mièvre du tout... comment s'adapter à une planète ne disposant pas de suffisamment de métaux pour reproduire une technologie terrestre ? quelles seraient les structures économiques et donc sociales qui en découleraient et comment évolueraient-elles ? que se passe-t-il lorsque l'on redécouvre des savoirs et des technologies oubliées pour des raisons trop longues à expliquer ici ?
en tout cas, je suis de l'avis du Ouf : Pern, oui. applaudir.gif applaudir.gif applaudir.gif Ces livres-là font partie de ceux qu'il m'arrive de relire de temps en temps même si je les connais par coeur.
Parmi mes coups de coeur de ces dernières années (bouquins qui tiennent la route), le cycle de la Culture, de Iain M. Banks (L'Homme des jeux, L'usage des armes, Une forme de guerre, L'Etat des arts etc.) qui décrit une société galactique ayant atteint la satisfaction des besoins de chacun et de tous et qui peut donc faire l'économie du pouvoir et de la guerre. Anarchie à tous les étages. Bon, mais après ? Des détails ici par exemple, le résumé est bien fait.

bon, j''arrête...
encore un truc : si vous aimez la SF, vous connaissez peut-être ces sites :

Noosfere : l'incontournable, en particulier pour la section littérature

Quarante-deux : pour ses bases, mais aussi pour ses nouvelles en ligne (Curval, Jeury, etc.), les textes critiques de Curval et surtout toutes les préfaces de Gérard Klein (je vous rappelle que 42 est LA réponse au sens de l'univers, cf. le Guide du Routard Galactique)

ActuSF : comme son nom l'indique, et des entretiens avec des auteurs tous azimuths. Pas mal de BD également pour ceux qui aiment.

Le cafard cosmique enfin, parce que je l'aime bien comme vous avez pu le voir pour le résumé sur Banks
Ellora
Super!! Merci Dourn! number-one-45.gif
Volyova
CITATION
Je n'ai pas une grande connaissance d'auteur dans ce domaine car je suis restée crochée longtemps sur un seul et même écrivain, R. Barjavel qui a bercée mon adolescence en matière de SF!
J'adoooooooooooooooooooooooooore Barjavel!
Comme toi j'ai tout lu vers mes 15/16 ans et il m'a beaucoup marquée.
Je l'ai aussi connu au collège où j'avais étudié "Ravage" (c'est quand même autre chose comme lecture scolaire que "L'Assomoir"!! biggrin.gif)
Ensuite ma prof m'avait conseillé les "Chroniques Martiennes" de Bradbury et puis ça a été l'engrennage infernal wink3.gif

Est-ce que tu as lu son Merlin l'enchanteur ? rock.gif



@ Dourn et Gandoulf : J'ai quand même lu les 8 premiers volumes de la série... et j'ai lâché l'affaire ensuite.
Je n'y trouvais plus rien de captivant. Je crois bien que Mme Mac Caffrey aurait du arrêter à ce moment là.

Ceci dit peu de séries Fantasy ont grâce à mes yeux.
Elles sont soit des ressucées mal foutues du Seigneur des Anneaux (qui n'est lui même qu'une ressucée de mythes et légendes populaires d'Europe du Nord)
soit des sagas interminables à moitié vides de sens et construites autour de clichés faciles.

Les seules que j'ai vraiment aimées :
- La saga des Hommes Dieux de Philip José Farmer number-one-45.gif
- Le cycle des Princes d'Ambre de Roger Zelazny
- Les chroniques de Majipoor de Robert Silverberg
- Le cycle des Épées de Fritz Lieber
- Le Lion de Macédoine de David Gemmell
- Le cycle de Ji de Pierre Grimbert

Ça c'est pour les séries uniquement, parce que après, y a le reste... biggrin.gif
Ellora
CITATION
J'adoooooooooooooooooooooooooore Barjavel!
Comme toi j'ai tout lu vers mes 15/16 ans et il m'a beaucoup marquée.
Je l'ai aussi connu au collège où j'avais étudié "Ravage" (c'est quand même autre chose comme lecture scolaire que "L'Assomoir"!! biggrin.gif)
Ensuite ma prof m'avait conseillé les "Chroniques Martiennes" de Bradbury et puis ça a été l'engrennage infernal wink3.gif

Est-ce que tu as lu son Merlin l'enchanteur ? rock.gif
Bien sûr que j'l'ai lu! number-one-45.gif
Ah, ça fait s'per plaisir de rencontrer une autre fan! content.gif
J'ai beaucoup aimé de lui, "Le grand secret" et "La nuit des temps" et j'ai ai lu beaucoup d'autres dont je ne me souvient plus des titres.
Ah oui, y'en a un que j'ai beaucoup aimé mais le titre m'échappe c'est en gros l'histoire que tout va disparaître de la surface de la terre(guerre mondiale nucléaire)et un couple va être enfermer très loin sous terre pour ensuite revenir à la surface des années et des années après. Enfin, c'est vraiment en gros!
Ulysse
CITATION
J'adoooooooooooooooooooooooooore Barjavel!
Comme toi j'ai tout lu vers mes 15/16 ans et il m'a beaucoup marquée.
Tu veux dire l'année dernière laugh2.gif laugh2.gif
Volyova
CITATION
Ah oui, y'en a un que j'ai beaucoup aimé mais le titre m'échappe c'est en gros l'histoire que tout va disparaître de la surface de la terre(guerre mondiale nucléaire)et un couple va être enfermer très loin sous terre pour ensuite revenir à la surface des années et des années après. Enfin, c'est vraiment en gros!
Une Rose au Paradis! Sublime number-one-45.gif


@ Ioulaïsse : inlove2.gif
En plus sans que j'ai un sou à débourser!! applaudir2.gif
Je te nomme "Membre d'Honneur" de ce forum!! Tu deviens intouchable et le public ne pourra pas te virer au prochain tour dents.gif
Ellora
CITATION
Une Rose au Paradis! Sublime number-one-45.gif
Ouiii, exact! yhea.gif
Dournon
CITATION
--- allo oxo ? ici la terre -- [size=1]Ceci dit peu de séries Fantasy ont grâce à mes yeux.
Elles sont soit des ressucées mal foutues du Seigneur des Anneaux (qui n'est lui même qu'une ressucée de mythes et légendes populaires d'Europe du Nord)
soit des sagas interminables à moitié vides de sens et construites autour de clichés faciles.

Les seules que j'ai vraiment aimées :
- La saga des Hommes Dieux de Philip José Farmer number-one-45.gif
- Le cycle des Princes d'Ambre de Roger Zelazny
- Les chroniques de Majipoor de Robert Silverberg
- Le cycle des Épées de Fritz Lieber
- Le Lion de Macédoine de David Gemmell
- Le cycle de Ji de Pierre Grimbert

Ça c'est pour les séries uniquement, parce que après, y a le reste... biggrin.gif
J'ai pour ma part beaucoup de mal avec la théorie des genres, et surtout l'opposition sf/fantasy. Fantasy n'est que la traduction en anglais de "merveilleux". Nous ne pouvons plus utiliser "merveilleux" en français, parce que nous l'avons cantonné à tout ce qui vient d'"hier", pas à ce qui est "d'ailleurs" ou sera "demain". Mais ça ne marche pas. Exemple : le premier Star Wars est l'expression la plus aboutie du conte merveilleux traditionnel (thèmes, personnages, construction du récit). Et c'est présenté comme l'achèvement de la science-fiction! Je n'ai jamais vu Majipoor comme de la fantasy par exemple. Ou les Hommes Dieux de Farmer (ou son Fleuve de l'Eternité). Ou les Prince d'Ambre (un pied ici, un pied ailleurs). Le seul serait le cycle des Epées, et encore, il casse les codes dudit "genre".
Pratchett (encore lui, zut!) dit : la SF c'est de la fantasy avec des boulons. Je ne suis pas loin de le croire. La "magie" comme principe de fonctionnement du monde ne produit pas nécessairement de "fantasy". Et l'absence de magie de la SF. C'est pour cela par exemple que les Ricains, toujours eux, ont créé le concept de "hard science fiction" ou non seulement les boulons doivent exister mais doivent être mathématiquement attestables. Parce que nombre d'auteurs utilisaient (et utilisent) la science comme une forme plus contemporaine de magie, ce qui permet de faire "pirouette cacahoutette" et de se sortir d'une situation.
On a exactement le même type de questions avec les jeux auxquels nous aimont jouer ici. Y compris notre saga favorite. Qui après tout est fondée sur des enquêtes-énigmes dans un univers de fantasy où les scarabées bourdonnent et c'est la folie à London..
En gros, pour moi tout est affaire de logique : si la logique interne tient, c'est bon. Si la logique interne ne tient pas, c'est de la daube. Dans les livres comme dans les jeux.
Là je suis charrette mais j'y reviendrai un jour - quand j'aurai fini les chroniques et le reste de mes devoirs à la maison...
Gandalf le OUF
et sinon, ton yaourt, tu le manges comment ? A la cuillère ou à la paille ?
Dournon
Ce qui suit n'est pas de la SF, mais un délire du temps des dinosaures du net, au siècle dernier. Il s'agit de deux fils de discussions en anglais, ayant Pratchett comme justification (d'où leur présence ici), et ils sont parmi mes favoris dans le genre délires collectifs. Comme promis à la Soucoupe, voici les liens. Et quelques toutes petites explications pour ceux qui ne sont pas familiers de l'univers de Pratchett (mais ça n'a vraiment aucune importance dans ce contexte!)

The Holy Anorankh
La ville principale du disque-monde s'appelle Ankh-Morpork. A la base de ce thread, une confusion linguistique : les merkins (américains) appellent "parka" ce que nous et les Anglais nommons "anorak". Ajoutez à cela le fait que l'ankh est également le nom de la croix ansée des anciens Egyptiens (ce qui n'a rien à voir avec le monde de Pratchett) et ça vous donne la clef pour comprendre comment un délire collectif peut aboutir au soutien de l'orfèvrerie anglaise...

Gold Gold Gold
Diverses races coexistent sur le disque-monde, dont les nains. Une seule chose les intéresse : l'or tiré de leurs galeries. Et ils ne connaissent donc qu'un seul hymne : Gold, Gold, Gold. Enfin, quand je dis "un seul", c'est sans compter avec l'inventivité des membres de ces vieux forums... Ce truc me fait encore pleurer de rire aujourd'hui.

Enjoy! pom-pom-girl.gif
Volyova
CITATION
Vraiment excellent!! Du grand délire très sérieux comme on l'aime applaudir2.gif
Dournon
yhea.gif sonnez hautbois résonnez trompettes yhea.gif

pom-pom-girl.gif Iain M. Bank va publier un nouveau roman dans le cycle de la Culture : Matter. pom-pom-girl.gif

Ca ne fait guère que huit ans qu'on attend!

Le premier chapitre peut être (be-bup-a) lu
(c'est en anglais oeuf corse).


Si vous ne connaissez pas cet auteur, la meilleure introduction consiste à lire la préface
de Gérard Klein au premier volume paru en Français, que vous trouverez ici.


edit : j'ai failli oublier de préciser un truc insignifiant mais sait-on jamais :

Iain M. Banks est écossais!


laugh2.gif
Dournon
CITATION(Dournon @ 18/03/2010, 10:22) *
CITATION(Ellora @ 17/03/2010, 18:02) *
ça, des celle-ci ou encore celle-là !!) dents.gif
C'était à cause de 42.
42 > Le Guide du routard galactique* > Marvin, le robot paranoïaque > Paranoïd Androïd.

Je refuse de dire le Guide du voyageur galactique, pour moi ça restera toujours le Guide du routard galactique, titre original de la traduction française, qu'ils ont dû changer il y a quelques années à cause de ces empaffés du Guide du routard qui ont exigé la modification.

Du coup, le titre a varié au cours des ans jusqu'à devenir le Guide du voyageur. C'est vraiment crétin. De toute façon, tout le monde y fait référence sous la dénomination H2G2 (The Hitchhiker's Guide to the Galaxy).

Douglas Adams est mort en 2001. Et en octobre dernier, un sixième volume, And another thing, écrit par un certain Eoin Colfer a été ajouté à la série. Il parait là maintenant en français sous le titre d' Encore une chose. Toutes les critiques que j'ai lues sur le bouquin en anglais ne sont pas laudatives, loin de là, donc je ne sais pas ce qu'il vaut.
Scribe
Dans ces cas d'incertitude, rien ne vaut une bonne traduction littérale, je suis sûr que Le Guide pour la Galaxie de l'Autostoppeur aurait emporté tous les suffrages...

ou alors Le Guide de l'Autostoppeur pour la Galaxie, mais ça aurait fait GAG, et ils auraient eu un procès par d'autres...
Dournon
CITATION(Scribe @ 18/03/2010, 13:01) *
ou alors Le Guide de l'Autostoppeur pour la Galaxie, mais ça aurait fait GAG, et ils auraient eu un procès par d'autres...

Chrotte. Découverts ! paskontent.gif

Notre secret n'en est plus un !

GG et moi sommes des agents vogons sous couverture chamelochélonienne...

Il ne nous reste qu'à ne plus réprimer nos instincts (Dieu que c'était dur de refouler ce désir impérieux de ... hahhhaaaa)...

Vous allez souffrir dents.gif

Mais alors, qu'est-ce que vous allez souffrir ! devil.gif

» Cliquez pour voir le message - Recliquez pour le cacher... «
Falmer
gne_gif.gif
CITATION(Dournon @ 20/01/2008, 20:45) *
Douglas Adams est mort en 2001

Douglas Adams est mort à 42 ans... ce qui est pour lui une preuve de bon gout.

Le guide du routard galactique est tout simplement un chef d'oeuvre.
Je conseille, mieux... je préconise.

Nous connaisons la réponse qui est 42.
Quelle est la question?
Serait-ce tout simplement une erreur de calcul?
Scribe
Une collègue du boulot m'a passé Dune et Le messie de Dune, de Frank Herbert, rassemblés dans un unique pavé. Si j'arrive à le finir avant la fin juin (date à la laquelle je quitte la boîte et donc devrai rendre le bouquin), je vous ferai un petit compte-rendu ici de mes premiers véritables pas dans la littérature de SF.
Volyova
Tu commences par un sacré pavé !
Mais c'est aussi un chez-d'oeuvre yes.gif
Gandalf le OUF
Juste pour te rassurer si jamais tu crains de manquer de lecture, Dune c'est 8 ou 9 bouquins en tout !!! J'ai tout lu !!!

C'est assez inégal après les 2 du début mais ç'est une oeuvre majeure de la littérature science-fictionnesque ne fusse que par la civilisation créée, la mystique élaborée au sein de cette oeuvre et les repères inventés et implémentés dans l'oeuvre générale de science-fiction par Frank Herbert !
Il est à la science-fiction, ce que Tolkien est à l'Héroïc Fantasy !
Emmeet
Dune fut pour moi une sacré expérience de lecture inlove2.gif
Le genre de bouquins dont tu n'arrives jamais à te détacher...
C'est passionnant, bien écrit...
J'aimerais bien être à ta place, là, et redécouvrir cette pépite gaga.gif
Sarah
Dune est vraiment génial ! inlove2.gif De ce roman il y eut un film américain de science-fiction réalisé par David Lynch, sorti en 1984, puis une nouvelle série dont "le messie de Dune" je crois me rappeler ... Je peux dire que malgré tout j'ai préféré les bouquins ! Tu ne seras pas déçu Scribe ! Bonne lecture à toi ! smiley.gif
Dournon
LE livre, d'accord avec tout le monde (et comme le Ouf, avec une évidente palme d'or aux deux premiers). Il est tellement bon que même les incipit sont mémorables. Et l'appendice du premier volume sur l'écologie de Dune ! Un véritable traité non seulement d'écologie mais aussi de géo-politique sur la situation actuelle au Moyen Orient, et ça, dès 1965 ! Bref, je suis une fan inconditionnelle.

Scribe, je suis curieuse d'avoir tes commentaires détaillés et ceux des autres aussi d'ailleurs.

Quant au film, autant j'adore Lynch, autant je pourrai le tuer pour le traitement qu'il a fait subir à l'histoire, gommant tout le côté mystico-politique du héros tragique etc. . Avant lui, Jodorowsky s'était attelé à une adaptation (avec une illustration sonore de... nan, je le dirai pas, Scribe doit deviner, ça va lui filer la chair de poule). Mais faute de sous... Et en ce moment-même, une nouvelle adaptation est en cours aux States, prévue pour 2012 si je me souviens bien, et avec un réalisateur... français !

Warning ! Warning !

EVITER COMME LA PESTE les "préquels" et autres "séquelles" ignoblement commis par le rejeton, prétendument d'après les notes du papa . C'est non seulement très très mal écrit mais aussi insipide et tellement cliché que c'en est douloureux. Et pourtant, j'aurais vraiment aimé lire l'histoire du jihad butlérien telle qu'Herbert l'avait rêvée (ou cauchemardée, plutôt)...

édit: j'ai tout à coup eu le vague souvenir qu'on en avait parlé. Et effectivement, on en a parlé. A partir de là.
Mark Twang
CITATION(Dournon @ 24/06/2010, 02:00) *
LE livre, d'accord avec tout le monde (et comme le Ouf, avec une évidente palme d'or aux deux premiers). Il est tellement bon que même les incipit sont mémorables. Et l'appendice du premier volume sur l'écologie de Dune ! Un véritable traité non seulement d'écologie mais aussi de géo-politique sur la situation actuelle au Moyen Orient, et ça, dès 1965 ! Bref, je suis une fan inconditionnelle.

Scribe, je suis curieuse d'avoir tes commentaires détaillés et ceux des autres aussi d'ailleurs.

Quant au film, autant j'adore Lynch, autant je pourrai le tuer pour le traitement qu'il a fait subir à l'histoire, gommant tout le côté mystico-politique du héros tragique etc. . Avant lui, Jodorowsky s'était attelé à une adaptation (avec une illustration sonore de... nan, je le dirai pas, Scribe doit deviner, ça va lui filer la chair de poule). Mais faute de sous... Et en ce moment-même, une nouvelle adaptation est en cours aux States, prévue pour 2012 si je me souviens bien, et avec un réalisateur... français !

Warning ! Warning !

EVITER COMME LA PESTE les "préquels" et autres "séquelles" ignoblement commis par le rejeton, prétendument d'après les notes du papa . C'est non seulement très très mal écrit mais aussi insipide et tellement cliché que c'en est douloureux. Et pourtant, j'aurais vraiment aimé lire l'histoire du jihad butlérien telle qu'Herbert l'avait rêvée (ou cauchemardée, plutôt)...

édit: j'ai tout à coup eu le vague souvenir qu'on en avait parlé. Et effectivement, on en a parlé. A partir de là.
Je viens de refaire mes étagères et effectivement, j'ai rejeté un œil sur la préquelle de Dune... c'est vraiment très mauvais. L'écriture est d'un niais, la narration feuilletonesque à mille lieues de la densité et du souffle de l'œuvre originale.

Bon sinon, j'ai découvert l'existence de Brian Aldiss après visionnage de AI Intellgence artficielle. Quelques recherches sur le bonhomme m'ont révélé l'existence d'une saga planétaire de sa plume intitulée Helliconia, en trois volumes. Le pitch est intéressant : la planète Helliconia tourne autour d'un soleil lui même tournant autour d'une étoile, engendrant un cycle de saisons exceptionnellement longues (des hivers de plus de 1000 ans). Je vais me jeter dessus.
Scribe
Tiens en parlant de SF, j'ai lu la célèbre nouvelle L'Appel de Cthulhu de Lovecraft. Sympa, même si le mythe de Cthulhu est tellement entré dans la culture populaire aujourd'hui que j'imaginais qu'il s'agissait d'un bouquin imposant et plus riche. Mais le récit façon compilation de documents retrouvés est très plaisant.

Toujours pas acheté Dune ni du coup fini le bouquin, sinon. J'ai honte, je m'auto-lapide à mort avant que vous ne le fassiez.
Mark Twang
CITATION(Scribe @ 20/08/2011, 13:19) *
Tiens en parlant de SF, j'ai lu la célèbre nouvelle L'Appel de Cthulhu de Lovecraft. Sympa, même si le mythe de Cthulhu est tellement entré dans la culture populaire aujourd'hui que j'imaginais qu'il s'agissait d'un bouquin imposant et plus riche. Mais le récit façon compilation de documents retrouvés est très plaisant.

Toujours pas acheté Dune ni du coup fini le bouquin, sinon. J'ai honte, je m'auto-lapide à mort avant que vous ne le fassiez.
Je range tout de même plus l'œuvre de Lovecraft dans le fantastique, fantastique noir même. Les traductions datent et sont très mais alors très inégales. Nous n'avons malheureusement pas le choix, à moins de lire l'anglais couramment. Les œuvres les mieux traduites sont celles qu'on doit à Jacques Papy mais il a beaucoup transformé le style pour le rendre plus moderne.
Scribe
Juste, c'est pas tellement de la SF. C'est bien une trad de Jacques Papy que j'ai lue (c'est cette édition, qui contient d'autres nouvelles que j'ai juste eu le temps de survoler).
Mark Twang
Après une longue interruption, je suis en train de terminer le dernier volume de la trilogie Helliconia dont je parlais plus haut. Je confirme que c'est un chef-d'œuvre. Il se mérite un peu au début et il ne faut pas le lire pour s'attacher aux personnages, mais l'ironie subtile de l'œuvre est savoureuse.

J'attaquerai ensuite la Pluie du siècle d'Alastair Reynolds.

Et je suis content d'avoir mis la main sur deux vieux exemplaires de la "Grande anthologie de la Science-fiction" (Le Livre de poche) dans une bouquinerie : Histoires de fins du monde et Histoires galactiques.
Volyova
Je dois avoir le premier tome de Helliconia depuis des années. Je me souviens l'avoir commencé mais n'avoir pas réussi à m'y accrocher. De plus comme j'ai toujours 3 ou 4 lectures en cours, un bouquin qui ne m'emballe pas immédiatement à de grandes chances de se voir abandonné.
Je vais donc partir à la recherche de ce volume et tenter le coup à nouveau.

Quant à La Pluie du Siècle, en fan inconditionnelle de A. Reynolds, je me suis jetée dessus.
Je ne te dis rien de mon avis. J'attends que tu l'aies fini wink3.gif
Mark Twang
Pluie du siecle

Je n'en suis qu'au début, mais l'écriture est alerte, mêlant la vivacité d'esprit d'un Terry Pratchett avec le sérieux d'un Raymond Chandler. La structure narrative alternée est réjouissante et la partie futuriste est un décalque appuyé mais réussi de l'ouverture de Final Fantasy, The Spirit Within. J'accroche. 
Mark Twang
Bon, j'ai terminé Pluie du siècle et le moins qu'on puisse dire est que le livre n'est pas à la hauteur de ses promesses. C'est un agréable page turner mais assez paresseux, parsemé de pistes qui ne sont jamais développées. 
J'attends mieux de l'Espace de la révélation que j'ai laisse chez moi. En attendant, je vais commncer les Chroniques martiennes de Bradbury.
Volyova
Tu me rassures. Tes premières impressions m'inquiétaient un peu...
Honnêtement, par rapport à ses autres écrits, je le trouve très très faible. J'ai même eu du mal a croire que c'était bien de sa plume. Je ne retrouve rien de son talent dans le Cycle des Inhibiteurs.

Sinon, je te conseille vivement de lire Peter Hamilton, que je relis régulièrement en attendant sa nouvelle production.
Tu vas découvrir un immense écrivain de Space opera, avec notamment son Cycle L'aube de la nuit, qui m'a tenu en haleine des nuits entières. Génial !
Mark Twang
Ok, je le note. Je ne pense pas me lancer dans du Space Opéra tout de suite mais c'est bon à avoir en stock.
Mark Twang
Je suis parti à la recherche du cycle de l'aube de la nuit et je n'ai trouvé qu'une édition Pocket qui saucissonne les trois volumes en sept, chose que je n'aime déjà pas beaucoup, et qui n'ont pas la même présentation, chose que j'aime encore moins dans une série. C'est mon côté maniaque paskontent.gif
Volyova
Je l'ai dans la mythique collection "Ailleurs & Demain", en 6 volumes voir ici.
J'adore les couvertures inlove2.gif

Apparemment on les trouve encore dans ce format.
Mark Twang
Ah oui, c'est bien mieux. Je vais voir chez mon libraire s'il est encore possible de les commander.
Mark Twang
En attendant le retour de mon libraire, je suis passé chez Gibert et j'ai pris la Cité du gouffre, deuxième volume du cycles de Inhibiteurs d'Alastair Reynolds. Ils avaient l'Arche de la Rédemption mais dans une présentation différente de celle des deux premiers volumes... ça m'énerve paskontent.gif triste_crise.gif pleurs.gif

Sinon, ça m'a fait plaisir de relire les chroniques martiennes. C'est bien daté mais comme la crédibilité n'est pas du tout le sujet de ces fables morales, ça se laisse lire agréablement et laisse un petit goût doux amer.

Je me reverrais bien l'adaptation TV kitschounette de 1980 :

Mark Twang
Et zou, passage chez Gibert et achetage de : Rupture dans le réel 1 & 2, L'Alchimiste du Neutronium 2 et Le dieu nu 2 dans l'édition grand format Robert Laffont, Ailleurs et demain, en occasion à super prix. J'ai commandé les deux manquants à mon libraire inlove2.gif

J'avance lentement mais sûrement dans le cycle des inhibiteurs, et j'en apprends beaucoup sur Volyova... c'est du joli devil.gif
Scribe
Tiens, au passage, j'ai finalement acheté Dune, après en avoir lu un bout quand on m'avait passé le bouquin. Pour me la péter grave, je l'ai pris en anglais, comme ça si je le finis pas j'aurai une excuse. dents.gif
Mark Twang
Pour ma part, je viens de finir l'Espace de la Révélation : je ne suis pas à 100% conquis, notamment à cause d'un placement narratif résolument tourné vers la SF d'aventure, mais presque. C'est efficace, dense, avec des personnages bien construits et un art consommé du patchwork qui permet d'associer de façon homogène une foultitude de thèmes et de situations classiques de la littérature SF. Autre particularité remarquable, la progression va vraiment crescendo et se termine sur un point qui ne laisse aucun doute quant à l'envie de découvrir la suite. Ce que je vais faire illico avec la Cité du gouffre. Par contre, j'avais commandé d'occasion l'Arche de la Rédemption (troisième volume du cycle des Inhibiteurs) en espérant recevoir un exemplaire de la première édition (finition argent) devenue introuvable en magasin... et vlan, je reçois la deuxième édition (finition blanche, qui jure avec mes trois autres volumes) et joliment amochée alors que la description disait "très bon état" paskontent.gif triste_crise.gif
Mark Twang
Ma marotte du moment, c'est de remettre la main sur une collection qui m'a accompagnée dans ma découverte de la SF il y a... très longtemps. Cette Grande anthologie de la Science Fiction du Livre de poche était vraiment géniale :

Image IPB

Chaque volume aborde en une quinzaine de nouvelles un thème introduit par une petite analyse du "dossier". À l'époque, je les empruntais en bibliothèque. Maintenant, j'écume les libraires d'occasion en province. Pour l'instant, j'ai mis la main sur sept titres dans leur édition originale : Histoires d'Extraterrestres, Histoires de Robots, Histoires de Mutants, Histoires de Fins du monde, Histoires de Machines, Histoires de Demain et Histoires galactiques.
Volyova
J'en ai quelques uns, je les aime bien aussi. Tout comme les Livres d'or de la science-fiction que je garde précieusement car ils m'ont fait découvrir de très grandes nouvelles des auteurs incontournables du genre.
Mark Twang
CITATION(Volyova @ 3/09/2012, 00:47) *
J'en ai quelques uns, je les aime bien aussi. Tout comme les Livres d'or de la science-fiction que je garde précieusement car ils m'ont fait découvrir de très grandes nouvelles des auteurs incontournables du genre.
Et puis ils couvrent "l'âge d'or", ce qui permet par comparaison de mieux apprécier comment les auteurs contemporains jouent avec les topoï du genre smiley.gif
C\\'est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d\\'information, la mise en page et les images, veuillez cliquez ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.