Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète :Schizm - Mysterious Journey
Forum Myst Aventure > Les jeux : bloqué ? un avis ? > MYST-like & Puzzle games
jefftom
20 ans après le 1 (puis le 2), Detalion a fait un Schizm 3
qui hésite pourtant à porter le nom,
vraisemblablement pour des raisons de droit
(le jeu est appelé Nemezis - Mysterious Journey 3 sur Steam ou Gog).

Occasion alors pour Detalion de faire reparaître le 1 en octobre 2021 (pour 3€ chez GOG).
Prétexte ici pour revenir sur ce drôle d'oiseau,
jeu très ambitieux, mais mal équilibré, excessivement tordu souvent.



Parmi les difficultés :
Une table de nombres comporte une erreur (volontaire ?).
Une des énigmes repose sur une "logique" de conversion des nombres très contestable.
Une énigme fait appel à des notions de géométrie précises.
Une épreuve ne peut être surmontée que quand l'ordinateur,
qui pourrait facilement gagner à tous les coups, accepte de perdre deux fois de suite.
Mais il tarde à le faire...
Et que dire de "la bille supplémentaire" qui demande tellement d'efforts en plus.
Et certains se rappellent peut-être ces huttes où il faut entrer deux fois
et sortir une fois (sans choisir d'où on sort)
afin de changer de dimension pour pouvoir voir le paysage de nuit... Oo.gif

Et surtout, de nombreux parallèles à faire sont complètement gratuits :
le code de tel dispositif correspond certes à telle configuration rencontrée ailleurs,
mais la correspondance n'a pas la moindre justification apparente...
Le scénario "justifie" certes finalement cet arbitraire après-coup,
mais d'une manière qui n'efface pas l'amertume qu'il a pu susciter.
jefftom
Les plateformes donnent aussi à cette occasion des éléments de backstory en anglais,
qui n'apparaissent pas aussi précisément dans le jeu...

IMAGINEZ TROUVER LE MARY CELESTE

Lorsque les premiers humains ont atterri sur Argilus il y a dix mois le 24 juin 2083,
ils ont trouvé des villes, des cités, témoins d'une technologie extraterrestre fascinante,
mais toutes abandonnées, avec des signes clairs que les habitants venaient tout juste de partir.
Les portes étaient déverrouillées, les repas inachevés.
Des machines incroyables fonctionnaient encore. Mais aucun habitant.
C'était comme découvrir le Mary Celeste à l'échelle planétaire.

Le 4 décembre 1872, le Mary Celeste, brick-goélette (ou brigantine) de 30 mètres de long;
a été découvert dérivant abandonné dans l'Atlantique à 900 km à l'ouest de Gibraltar.
Le journal de bord du capitaine et les vêtements personnels de l'équipage sont retrouvés à bord.
La cargaison était intacte.
Il y avait une lettre inachevée sur le bureau du second,
l'empreinte d'une tête d'enfant sur un oreiller posé sur l'une des couchettes.
À ce jour, personne ne sait ce qu'il est advenu du capitaine, de sa famille
et des sept membres d'équipage.
jefftom
NAVIRES VIVANTS, VILLES FLOTTANTES, UN MYSTÈRE FASCINANT

Des êtres humains sont arrivés sur la planète Argilus en 2083.
Ils y ont trouvé des villes, des cités, témoins d'une technologie extraterrestre fascinante,
mais toutes abandonnées, avec des signes clairs que les habitants venaient tout juste de partir.
Les portes étaient déverrouillées, les repas inachevés.
Des machines incroyables fonctionnaient encore. Mais aucun habitant.
Des équipes scientifiques ont alors été mobilisées, des bases de recherche ont été créées.

La Terre voulait des réponses. L'accès à la planète a été restreint
et elle a été mise en quarantaine immédiate.
Des experts ont été envoyés.
Trois équipes scientifiques - formées de près d'une centaine des meilleurs spécialistes du premier contact -
ont mis en place des avant-postes scientifiques et de surveillance dans trois endroits prometteurs :
la base 1 aux Tunnels de Bosh, sous la direction du Dr Angela Davies,
la base 2 au Port de la Symphonie, sous la direction du Dr Gustav Tomlin
et Base 3 à l'Aterrissage Arc-en-ciel, sous la direction du Dr Frances Bremmer.
En raison d'une magnétosphère planétaire particulièrement active,
les équipes de surface se sont trouvées dans l'impossibilité de contacter directement la Terre.
Bien que capables d'établir un contact radio limité les uns avec les autres,
les interférences électromagnétiques constantes dans l'atmosphère ont empêché
les messages d'être acheminés via la balise orbitale de la manière habituelle.
Au début, les chefs de mission impatients pouvaient utiliser des navettes pour retourner sur Tarquin ,
le navire de base en orbite de l'expédition,
et diffuser à partir de là, mais vingt jours après l'arrivée de l'expédition,
Tarquin se tut et disparut des balayages radar de surface.
Il avait soit quitté la zone, soit - une perspective alarmante - avait été détruit en orbite.
Les équipes sur Argilus ont été en conséquence coupées de la Terre.
Ce n'était que le début.

Des scientifiques ont commencé à disparaître.
Un à un, où qu'ils travaillent, seuls ou en compagnie,
les personnels des trois bases ont disparu peu à peu.
Était-ce quelque chose qu'ils ont touché, un appareil qu'ils ont activé, un secret qu'ils ont découvert ?
Personne ne pouvait le dire.
Chaque jour, les survivants étaient confrontés au cauchemar de découvrir qui avait disparu cette fois,
et se retrouvaient frénétiquement, désespérément, inutilement à chercher des réponses.
jefftom
Maintenant, quatre mois plus tard, le navire de ravitaillement de mission Angel
s'approche d'Argilus pour établir le premier contact,
mais son équipage - des astronautes expérimentés et des spécialistes xéno Sam Mainey et Hannah Grant -
ne peut obtenir aucune réponse des bases planétaires.
Il n'y a aucun signe du vaisseau-mère de l'expédition.

Sachant que la communication depuis la surface est difficile
et suivant les directives spéciales de la mission ECS,
le capitaine Mainey emmène Angel sur une orbite beaucoup plus proche que d'habitude,
là où les systèmes de communication améliorés d'Angel devraient pouvoir élever quelqu'un.
Il n'y a toujours pas de réponse. Les signatures de rebond sont positives.
Les systèmes de communication semblent être opérationnels, mais personne ne répond.
C'est comme si les équipes de sciences de la Terre avaient tout simplement disparu.

Sam et Hannah savent ce qu'ils doivent faire.
Compte tenu des circonstances, la procédure ECS standard consiste à interrompre l'atterrissage,
à se retirer à une distance de sécurité et à attendre les instructions.
Mais au moment où ils essaient de se replier là où ils peuvent informer la Terre de ce qui s'est passé,
les principaux systèmes d'Angel échouent.
Com et les moteurs sont sortis. Le support de vie tombe à l'état critique.
L'orbite du vaisseau commence à décliner.
Sam Mainey et Hannah Grant n'ont d'autre choix que d'utiliser les capsules de sauvetage
et d'abandonner le navire,
même s'ils n'ont pas encore reçu le briefing classifié de la mission 902
qu'ils étaient censés recevoir une fois le contact avec les scientifiques établi.
jefftom
ÉTRANGE NOUVEAU MONDE

Bien que Sam et Hannah acceptent de se rencontrer à la Base Un
et ajustent les systèmes de composition de leurs capsules de vie en conséquence,
les variables météorologiques et électromagnétiques les font atterrir à une certaine distance l'un de l'autre,
de sorte que leur première exposition au nouveau monde les trouve seuls.

Hannah atterrit sur un fascinant navire vivant à la dérive au milieu du Grand Océan du Nord,
et Sam sur l'un des groupes de ballons flottant au-dessus de l'un des continents.
Bien que leurs liaisons radio soient opérationnelles, ils constatent tous les deux rapidement
que les interférences atmosphériques rendent la communication impossible.
Ils enregistrent leurs liens, à la fois comme journal de mission de routine pour ceux qui sont à la maison
et au cas où leur coéquipier manquant puisse accéder aux données plus tard.

Puis, n'ayant pas d'autre choix, ils commencent à explorer ce nouveau monde étrange.
Avec Sam et Hannah, vous vivrez chaque étape de ce fascinant voyage de découverte,
affronterez leurs problèmes, partagerez leurs succès et leurs déceptions.
Avec de la chance et de l'habileté, vous pourriez même percer le mystère ultime d'Argilus.
C'est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'information, la mise en page et les images, veuillez cliquez ici.
Invision Power Board © 2001-2024 Invision Power Services, Inc.