IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Jeux d'aventures : Enquêtes - Fantastique - Horreur - Humour, notes et critiques des joueurs
Volyova
* 11/09/2007, 10:15
Message #1
Aldebarans narcophilae

Et c'est pas fini !
**********
Groupe : Bricoleurs
Messages : 6 762


Jeux d'aventures

Monde réel : Enquêtes - Fantastique - Horreur - Humour


Cliquer sur les liens à coté des notes pour lire un avis complet (lire l'avis ici) ou un commentaire court (?)
Cliquer sur le nom du membre ci-dessous pour connaître son profil de joueur
Volyo - NounouOgg - Grover - Dreeli - Dournon - Gandalf

La note verte constitue la moyenne des notes attribuées par les joueurs.
La liste ci-dessous n'est pas une liste exhaustive de tous les jeux du genre
mais uniquement une liste de ceux que nos membres ont joués.



Agon : le mystère du codex----------------------------

Alone in the dark 1

----------------------------

Alone in the dark 2

----------------------------

Alone in the dark 3

----------------------------

Alone in the dark 4 : the new nightmare

----------------------------

Atlantis 5 : l'héritage sacré----------------------------

Auryn Quest : l'histoire sans fin

----------------------------

Baphomet 1
  • Volyo : 16/20 ?
----------------------------

Baphomet 2 : les boucliers de Quetzalcoatl

----------------------------

Baphomet 3 : le manuscrit de Voynich
  • Volyo : 14/20 ?
----------------------------

Baphomet 4 : les gardiens du temple de Salomon
  • NounouOgg : 13/20 ?
----------------------------

Black Mirror

14, 33/20----------------------------

Black Mirror II
  • Volyo : 13/20
----------------------------


Dark Fall 1 : rencontres avec l'au-delà

----------------------------

Dark Fall 2 : le phare

----------------------------

Experts (les)

----------------------------

Experts (les) : meurtres à Las Vegas

----------------------------

Experts (les) : Miami

----------------------------

Experts (les) : morts programmées

----------------------------

Experts Las Vegas (les) : Crimes en série

----------------------------

Gabriel Knight 1

----------------------------

Gabriel Knight 2 : the beast within
  • sitalgo : 6/20 ?
----------------------------

Gabriel Knight 3 : énigme en pays cathare

----------------------------

Île Noyée (l')----------------------------

In Memoriam 1

----------------------------

In Memoriam 2 la 13ème victime

----------------------------

In Memoriam 3 : le dernier rituel

----------------------------

Ni Bi Ru : sur la piste des dieux Mayas
  • Volyo : 7/20 ?
----------------------------

Of light and darkness
  • sitalgo : 0/20 ?
----------------------------

Phantasmagoria
  • sitalgo : 4/20 ?
----------------------------

Post Mortem

11/20
  • Volyo : 10/20 ?
  • NounouOgg : 12/20 ?
----------------------------

Reprobates----------------------------

Road to India
  • Dournon : 10/20 ?
----------------------------

Runaway 1 : a road adventure

13/20
  • Volyo : 14/20 ?
  • NounouOgg : 12/20 ?
----------------------------

Runaway 2 : le rêve de la tortue
  • Gandalf : 16/20 ?
----------------------------

Runaway 3 : a twist of fate----------------------------

Sanitarium
  • Dournon : 16/20
----------------------------

Scratches

----------------------------

Secrets files : Tunguska----------------------------

Spycraft
  • sitalgo : ?
----------------------------

Still Life

16/20----------------------------

Westerner (the)

----------------------------

X-Files

----------------------------
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Volyova
* 11/09/2007, 12:14
Message #2
Aldebarans narcophilae

Et c'est pas fini !
**********
Groupe : Bricoleurs
Messages : 6 762


Baphomet 1 16/20
L'un des jeux d'aventures les plus aboutis de tous les temps. Graphisme, scénario, humour, gameplay...
Tout est quasiment parfait. Le jeu vieillira bien, on y jouera longtemps.
----------------------------
Baphomet 3 : le manuscrit de Voynich 14/20
Le scénario bien ficelé nous entraîne dans divers lieux, le système d'inventaire n'est pas trop envahissant et les dialogues juste assez nombreux pour ne pas lasser
Certains reprochent au jeu les quelques parties "poussages de caisses" et "évitement de gardiens sanguinaires", j'ai, pour ma part, bien aimé ces récréations dans le déroulement fort linéaire du jeu.
Les graphismes, pour la première fois en 3D peuvent surprendre ceux qui ont joués les épisodes précédent au style cartoon mais l'oeil s'habitue vite à l'aspect réaliste des images.
Un petit temps d'adaptation parfois agaçant est nécessaire pour s'adapter au gameplay (jeu au clavier)
Au final ce 3ème opus est réussi et l'humour y est bien toujours présent!
----------------------------
Black Miror 14/20
Certains allers-retours m'ont aussi gonflée et la première partie dans le manoir m'a parue trop longue, lente et parfois ennuyeuse.
Par contre, je n'ai aucun repproche à faire à la fin du jeu et je dois même dire que j'ai bien aimé ce scénario "qui finit mal"!!
Il faut aussi dire que ce jeu a une très bonne durée de vie malgré son manque de difficulté et que quelques cinématiques émaillent les différentes parties en apportant du mystère et de du contenu à cette excellente histoire.
----------------------------
Ni Bi Ru : sur la piste des dieux Mayas 7/20
Le label Black Mirror n'est pas une garantie de qualité!
Est-ce du au fait que Ni Bi Ru est une "adaptation" d'un jeu tchèque vieux de 7 ans ?
Toujours est-il que la déception est immense.

1- scénario insipide : la conjonction de savants allemands et de la culture Maya aurait pu être passionnante. Rien ne vient éclairer l'énigme de cette fameuse 13 ième planète, on ne sait pas ce qu'un mystérieux extra-terrestre peut bien faire dans sa machine et l'exploitation de la fabuleuse culture maya se limite à quelques symboles de chiffres (déjà vus dans Omega Stone) et à 2 ou 3 temples.
La plupart des dialogues sont inutiles et l'ont doit rapidement les passer pour ne pas s'endormir (discussion avec le policier gardant l'entrée de la maison de l'oncle, barman au Mexique etc.) car il n'apporte rien à l'avancée du jeu.

2- énigmes affligeantes : les recherches de bouteilles de vin, ketchup, seau d'eau ou autres jetons ne sont guère passionnantes. Quant aux puzzles, le taquin et le placement de pièce dans une forme ont déjà été vus de nombreuse fois. Reste une difficulté sur l'ensemble du jeu.

3 - déplacements et recherches fastidieux : des allers retours incessants entrecoupés d'écran noirs trop longs, des recherches au millimètre près pour trouver les objets actifs ne s'affichant qu'après une longue suite d'actions que l'on doit impérativement faire dans l'ordre.

4 - animations sans intérêt : un avion qui décolle (longuement, et deux fois), des écrans noirs de transitions entre les lieux du jeu justes animés par la voix du héros et un final décevant car sans réelle chute ou explication.

Points positifs : bon doublage des voix françaises et quelques jolis graphismes, quoi que assez sombres.

Bref, un jeu certainement vite fait pour surfer sur la vague soulevé par Black Mirror et autres Sybéria
----------------------------
Post Mortem 10/20
Ennuyeux, je ne vois rien d'autre à dire (IMG:style_emoticons/MystAventure/spamafote.gif) Graphismes ternes et souvent moches, scénario prévisible, dialogues longs et impossibles à passer. Non, vraiment, dans le genre il y a beaucoup mieux! (Still Life par exemple)
----------------------------
Runaway 1 : a road adventure 14/20
Il me serait difficile d'attribuer une note inférieure à Runaway car le jeu est vraiment splendide du point de vue graphique! Quelques scènes délirantes méritent réellement le détour, le scénario est drôle, original, les différents lieux surprenants, les personnages insolites, les situations abracadabrantes mais...
mais les énigmes sont parfois franchement tirées par les cheveux, la volonté de faire du "Lucas Art meilleure époque" n'est pas poussée jusqu'au bout.
Runaway est une bonne surprise dans le monde du jeu d'aventure, un OVNI dans son genre mais pas le meilleur de tous les temps!
----------------------------
Still Life 15/20
Voilà un bon "polar" qu'il est bon! L'enquête se déroule à deux époques et varie donc agréablement l'expérience du joueur. L'histoire est bonne, bien développée dans une ambiance et des décors glauques parfaitement réussis. L'interface et le gameplay sont idéalement conçus et d'une grande fluidité.
Seul point négatif pour moi, la facilité de la progression et des énigmes qui au final donne une durée de vie trop courte à mon goût.
Mais cette enquête reste un must!
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
NounouOgg
* 12/09/2007, 09:51
Message #3
Hibernatus

Cas psychiatrique incurable
**
Groupe : Membres confirmés²
Messages : 1 196


Chevaliers de Baphomet 4 : les gardiens du temple de Salomon 13/20
Ça commence bien… mais autant l'avouer, ce jeu est déceptif, ce n'est pas franchement une réussite. Bien souvent le scénario, qui parle encore des Templiers, n’est qu'un assemblage de clichés et de lieux communs, les actions que les personnages doivent accomplir consistent bien souvent (trop souvent ?) en un sabotage des machines, en vol d'objets… C’est lassant à la fin, quoi!
Ce n'est pas non plus un plantage total car le contrat me semble malgré tout rempli : grosso modo l'histoire va quelque part avec une relative cohérence, elle n'est pas tout à fait inintéressante, certains personnages valent le détour, les dialogues sont parfois excellents. Ajoutons à cela quelques petites énigmes sympathiques.
Pour résumer, on termine le jeu sans réel ennui mais on n’en garde que peu de souvenir quelques jours plus tard. Ça manque de quelque chose d’un peu captivant, d’original…
----------------------------
Black Mirror 14/20
Ce jeu a deux grandes qualités : un scénario au suspens assez fascinant et une ambiance sombre, pleine de lampes tremblotantes et de courants d’air glacés. Les personnages sont très bien définis et, pour une fois, le héros s’offre le luxe d’être un peu désagréable (logique, c’est un noble plein de morgue). Le jeu offre aussi une bonne durée et un tas de lieux à visiter. Petit bémol, les énigmes ne sont pas toujours passionnantes : interroger et réinterroger les mêmes personnes, attendre pour ramasser certains objets qu’ils soient débloqués par un dialogue. Les puzzles sont sympas mais pas hyper difficiles.
----------------------------
Post-Mortem 12/20
Après une entrée en matière fracassante, un long travelling au dessus des toits de Paris pour atterrir dans la chambre où un horrible meurtre a eu lieu (wow!), l’enquête piétine. Les dialogues à choix multiples mènent à des impasses et il faut parfois recommencer pour « chopper » le bon embranchement dans la conversation. L’idée est excellente sur le papier (imaginez une enquête où vous pouvez interroger librement les témoins), mais la concrétisation du concept laisse à désirer. En effet, trop de possibilités se soldent par l’échec de l’enquête, il aurait peut-être fallu créer davantage de chemins de traverse dans les dialogues pour arriver à résoudre l’affaire par d’autres biais (eh ouais, le but du jeu c’est quand même de jouer!). L’autre défaut du jeu c’est le manque de maîtrise de la narration, ce qui produit de gros problèmes de rythme. Malgré tout, les décors et les ambiances sont plutôt corrects, l’histoire reste intéressante à suivre et certaines énigmes sortent de l’ordinaire. Bref, c’est un jeu qui a cherché à innover dans le domaine de l’enquête, mais qui n’a pas su transformer l’essai.
----------------------------
Runaway 12/20
Mention assez bien seulement pour la vulgarité du concept scénaristique soit-disant « fun », qui est en fait un tissu de clichés. Le héros est un vrai beauf. Il y a des moments sympas et loufoques et d’autres, plus fréquents, qui deviennent vite lourds. Les graphismes originaux le sauvent.
----------------------------
Still Life 17 /20
Je trouve ce jeu très beau et son scénario très prenant (tellement que j´avais laissé de côté d´autres jeux commencés). L´ambiance et la personnalité de Victoria fonctionnent très bien et servent l’intrigue.
Les cinématiques sont somptueuses et les phases de jeu sont agréablement détaillées. Les énigmes sont intéressantes même si elles ne m’ont pas posé de problèmes particuliers (sauf la serrure et le robot).
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
Dournon
* 13/09/2007, 06:52
Message #4
Feignasse amnésique

Même Chuck n'a pas fait mieux !
****
Groupe : Membres Confirmés
Messages : 2 495


Road to India 10/20
Acheté 5 euros en occasion. Donc aucun regret. Le jeu est simplissime. Votre fiancée a été enlevée! Allez-vous réussir à la tirer des griffes des méchants et sanguinaires membres de cette secte qui ont de vilaines intentions à son égard ? Si l'on réussit à passer outre les stéréotypes agaçants (Inde = sectes), reste une ballade qui se veut exotique dans une Inde de carte postale où bien entendu on devra visiter le Taj Mahal. Le tour de l'Inde en quatre-vingts minutes. N'oubliez pas le guide en sortant...
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post
sitalgo
* 5/03/2019, 22:22
Message #5

Je sé écrir mon prainon

Groupe : Membres
Messages : 57


Gabriel Knight : the beast within (1995) 6/20
Un voyage en Bavière avec un peu de tourisme. Le scénario est globalement pas mauvais, ce qui m’a amené à finir le jeu, ce qui n’est pas le cas du GK suivant, pour cause d’énigmes à la gomme. C'est un jeu de piste, linéaire avec du tournevis dans le pot de fleur. On passe son temps à aller et venir d'un endroit à l'autre et à cliquer partout pour surmonter un obstacle et on recommence au suivant. De vraies et bonnes énigmes dans ce jeu point ne trouveras. Un mot sur la difficulté la plus nulle : il faut cliquer sur des documents en vitrine pour en avoir un gros plan et pouvoir les lire, sauf pour un où il faut en plus cliquer sur le gros plan pour le faire lire en voix off sinon l'indice n'est pas considéré comme vu et l'action ne se débloque pas. C'est tellement mauvais que quand je l'ai fait, à force de piétiner sur place, je ne pensais pas que c'était la solution et j’ai continué à tourner en rond encore un moment. (IMG:style_emoticons/MystAventure/grr.gif)
--------------------------------------------------

Of light and darkness (1998) 0/20
C'est un jeu comparable à… rien. Les concepteurs ont fait ici un effort particulier pour faire une variante de jeu d’énigme nulle-zéro-pointé. Il faut racheter (au sens moral du terme) les âmes de personnages plus ou moins célèbres et coupables d'un des 7 péchés capitaux. Voici une rapide description de ce qu'il faut faire au premier niveau. A chaque personnage est attribué un péché, un objet le symbolisant et une couleur (??? manque d'imagination sans doute). Les objets se trouvent dans des salles et sont accessibles 3 par 3 au fur et à mesure que des étoiles de couleur s'allument sur l'horloge de la place du village. Des boules de couleur à ramasser traînent dans le décor (sans doute avez-vous remarqué des boules semblables dans votre salon ou dans les rues de votre quartier un soir de beuverie). Il faut donc porter l'objet d'un personnage dans la salle de péché appropriée (une par péché capital), sélectionner l'objet et les bonnes boules dans l'inventaire et appuyer sur la barre espace et le personnage est racheté. C'est vachement passionnant. Au deuxième niveau on passe de 9 à 21 personnages et en plus il faut ouvrir des portes avec les objets. La difficulté du jeu ne réside pas dans la recherche de l'association personne-péché-objet-couleur, ceci est plutôt facile et fastidieux, mais dans le fait qu'il faut racheter ces gens dans un temps imparti. La seule partie du jeu où il faut réfléchir consiste donc, une fois les associations connues, à planifier les tâches et à suivre son planning sans se tromper. Or cela est inintéressant et chiant. J'ai donc stoppé là, le troisième niveau doit être encore plus pénible. La grande énigme de ce jeux est la date sur le coffret, il daterait de 98. Ce qui me paraît bizarre pour une telle merde mais il doit bien y avoir une explication.
--------------------------------------------------

Phantasmagoria (1995) 4/20
Un jeu d’aventure mais pas de réflexion. C’est un jeu de piste, un peu comme Blade Runner, on n’a pas besoin de comprendre l’histoire mais ça peut aider. A chaque nouvel indice, on va dans les endroits les plus probables. Si on s’est trompé, on va ailleurs et on a perdu un peu de temps. Il ne faut pas hésiter à revenir dans des pièces où l’on est déjà allé car le curseur peut indiquer une nouvelle direction possible sous prétexte que l’on a planté le tournevis dans le pot de fleur. Les concepteurs ont sans doute voulu battre le record de séquences vidéo mais certainement pas celui de la qualité des énigmes. Il s’agit d’un bric à brac d’événements dont on ne saisit pas toujours quoi déclenche quoi. Avec le recul, c’est un jeu très linéaire mais largement encombré desdites séquences et autres inutilités. La fin est d’un type différent. En effet, la séquence de choses à faire y est digne des jeux nuls et nécessite quelques essais qui ont failli venir à bout de ma patience compte tenu du rapport jeu/chandelle. Suite à ce jeu, on peut affirmer deux choses : Les jeux dans lesquels on déplace un personnage (ici un vrai incrusté dans le décor) sont souvent indigents sur le plan des énigmes (Grim Fandango, Blade Runner et ycelui), et l’indication sur l’emballage « Un jeu créé par la célèbre scénariste Roberta Williams » est un label de nullité qui évitera bien des dépenses inutiles à l’avenir. Un jeu sur 7 CD dont on regrette qu’il n’y en ait pas eu que 2.
--------------------------------------------------

Spycraft (1996) pas notable en tant que jeu d’aventure
Un jeu où l’on apprend quelques méthodes de la CIA, intéressant pour qui n'a pas envie de réfléchir, on vous dit ce qu'il faut faire. Vous êtes nouveau dans la boîte et on vous confie le boulot le plus chiant. Par exemple « tiens piske t’es là, utilise cet appareil pour lire une plaque d’immatriculation floue vu que c’est une photo satellite ». Pour ce qui est de mon cas, après avoir rendu quelques services à la CIA qui m'en remerciait brièvement mais sincèrement, ma bécane a planté sérieux (pas pendant le jeux, la CIA n'est pas si puissante qu'on le dit). Après reformatage du disque dur, je n'ai pas jugé bon de réinstaller ce jeu, piégeant ainsi mes collègues et supérieurs dans le CD Rom d'Argent sous la garde des démons de la nullité et qui ne sauraient être délivrés que par une main innocente, qui en outre le regrettera bien vite.
User is offlinePM
Go to the top of the page
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



- Version bas débit Nous sommes le : 20/09/2019 - 11:03